Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 08:00

Refuge.jpg

 

 

L’étoffe des héros

Emmanuelle Cart-Tanneur

 

 

Robert !

Robert !!!

hmmm... quoi ?

Ça y est !!

Ça y est quoi ?

On est le 22 !

hmm... le 22 ?... Ah ! Le 22 ! Ça y est alors ??

Ça fait une heure que j'essaie de te réveiller... La fin du monde, c'est pas ce qui va t'empêcher de dormir, hein ? Oui, le 22, le jour d'après le 21 !

Et... Dis donc, ma Raymonde, on dirait ben qu'on est toujours là !

Mais oui ! Ça a marché ! On a réussi !!

Champagne ! Va dans le caisson du fond, y'en a trois caisses de douze...

Ah, mon Robert, toujours si prévoyant...

T'as vu ça, ma grosse ? Eh oui, ton bonhomme a pensé à tout !

Quand même, faut que je te le dise, j'étais pas sûr qu'il résisterait, c't'abri...

Tu veux rire ? Technologie suisse, mécanismes de troisième génération, j'ai pas lésiné : tout l'héritage des gosses y est passé !

Pour ce qu'ils en ont besoin, maintenant, les gosses, de toute façon...

Eh ouais... Quand ils ont refusé de venir nous rejoindre avec leur marmaille, je me suis dit deux choses : de un, on aura plus grand et plus beau ; et de deux... tant pis pour eux !

Hahahahaha ! Tu me feras toujours mourir de rire, mon Robert !

Tant mieux, ma grosse... parce qu'on est ensemble pour un bout de temps maintenant !

Rien que toi et moi... mon rêve de jeune fille... moi qui chougnais de ne jamais pouvoir profiter de toi, avec les gosses ! On va enfin s'occuper de nous...

Romantique, ma Raymonde, hmm ? C'est vrai que c't'ambiance, bien au chaud entre six murs de béton de trente centimètres, ça vous crée tout de suite une intimité...

… et plus un chiard pour venir interrompre un moment coquin... Viens là mon Robert, je sens qu'on va se le faire perso, notre petit feu d'artifices !

 

(sonnerie de téléphone)

 

Boudiou ! Qu'est que c'est donc ?

C'est pas ton téléphone, Robert ?

Ma doué ! Ya quelqu'un dehors, Raymonde ! On est pas les seuls survivants !

Mon Dieu, réponds vite, je brûle de communiquer avec ce qui reste de l'Humanité !

Nous sommes de la race des élus, Raymonde ; et ce moment est solennel : l'un des tous premiers coups de fil entre élus !

 

(il décroche)

 

Allo ?

Papa ?

Quoi ?

Papa ?? C'est toi ?

Mais... Bon Dieu, oui ! Qui veux-tu que ce soit ? Mais... t'es pas mort ??

Mais enfin Papa ! Où es-tu avec Maman ?

On est dans l'abri, nom de nom ! Mais toi ? Comment en as-tu réchappé ??

Papa, mais tu délires ou quoi ? Réchappé à quoi ??

A la fin du monde, pardi ! Ta mère et moi, on a fait ce qu'il fallait !

Papa, il n'y a PAS eu de fin du monde ! Tout est comme hier, et comme avant-hier ! Mais il faut que tu me dises où tu es !

Nom de Dieu, mais on est dans l'abri, au fond du jardin !

Dans l'abri ???

Ouais... sous la piscine... En fait c'était pas une piscine que j'ai fait creuser... Sous le linéaire, y'a une trappe : c'est l'entrée du sas... Mais...

Ne bougez pas  Je viens vous chercher !!

 

(quelques minutes plus tard, de part et d'autre de la porte, chacun au téléphone)

 

Papa ! Je suis là !

Moi aussi, je suis là. Mais où donc, boudiou ?

De l'autre côté de la porte ! Papa, ouvre !!

Peux pas...

Quoi, peux pas ??

Y'a un code...

Oui, je le vois bien ! Des chiffres, et des lettres ! Donne-moi le code, Papa !

Quatre chiffres et deux lettres, oui ; j'ai décidé ça avec l'ingénieur...

Mais quels chiffres, et quelles lettres ??

Papa !! Réponds-moi, enfin !

Sais plus...

Tu ne... sais plus ???

Nan. Oublié...

C'est pas vrai !!! Bon... restons calme... Ton système, Papa, il est électrique, n'est-ce pas ? Je vais disjoncter et je reviens...

Inutile : j'ai mis des batteries éternelles...

Des... batteries éternelles ??

Nouvelle technologie – réalimentation par réutilisation de notre chaleur corporelle...

Non !! Ne me dis pas que...

Si. On ne pourra ouvrir que quand on sera tous les deux canés. À moins que...

… à moins que quoi ?

On ne trouve le code...

Le code ? Avec comme toute info deux lettres et quatre chiffres ? Mais ça fait au moins...

2 milliards 176 millions 782.336 combinaisons possibles. L'ingénieur me l'a dit.

Non !!!

Si. Alors c'est vite vu : faut commencer tout de suite à les essayer, une par une ! Tu commences ? Je vais annoncer la nouvelle à ta mère...

Papa !!!!!

 

(dans l'abri)

 

Mauvaise nouvelle, ma grosse : y sont pas morts...

Qui ?

Personne ! On s'est fait avoir par les Mayas. Si je les retrouve ceux-là, je leur colle mon poing dans la trogne, je t'assure !

Bon, alors on fait quoi maintenant ?

J'y ai réfléchi... Le môme a de quoi s'occuper.. D'ici qu'il nous ouvre on a bien le temps toi et moi... On a des réserves pour trente ans... Si on profitait un peu, tous les deux ?

Mon Robert... J'ai toujours su que tu avais l'étoffe d'un héros... Enfin seuls !! Viens par-ici que je te bécotte pour fêter ça !

J'arrive, ma grosse, avec les flûtes : et Champagne !!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jordy 01/01/2013 12:04


Joliment drôle ! En tous cas, ce n'est pas un abri anti-anatomique...

Castor tillon 30/12/2012 05:15


Raymonde et Robert ?!? Bon sang, les Bidochon s'étaient reproduits.


 

Lza 29/12/2012 18:09


Je vous souhaite bien du plaisir! Mais méfiez-vous, les vieux égoïstes: avec un bon ordinateur, il arrivera bien à trouver le code. Et vous serez peut-être bien contents...à moins que vous ayiez
fini par vous entretuer...

Liliane 28/12/2012 12:17


hé hé hé !!! les vieux brisquards.....