Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 08:00

Hacer-la-luna.jpg

Une série proposée par Corinne Jeanson 

 

Hacer la luna

 

Cette nuit j'irai braconner
à la dure en douce
je dégrafe ma chemise
je traverse la rivière
Sur le sable de la berge
les grillons entament leur chant d'appel
dans la clairière je me tapis
les buissons me harcèlent
les ombres lunaires me cachent à demi
à demi seulement
la vieille lune souffle un nuage furtif
Je fais la lune
J'attends mon maître

 

Je le sens
son piétinement résonne à ma poitrine
son souffle embrume la trouée
ses flancs de cuir se campent
soudain son œil se profile
il a saisi ma présence
à demi seulement
je quitte mes buissons
je me dresse à demi-nu
pour le défier
à demi-bête, à demi-dieu

 

La tête basse,
il me brave
le combat sera rude
il est de caste
j'attends sa charge
je l'appelle
il piétine
je déploie ma cape
je vise son point de croix
mais pas trop vite
je serai insolent
il sera instinctif
j'éviterai son coup de corne
il n'évitera pas la bataille
première passe
je me déhanche à son passage

 

Il charge de nouveau
j'emprunte à Rodolfo sa passe de cape
passe élégante
de la main gauche, passe naturelle
je ploie et tournoie
il frotte sa gueule en salive
à mon torse en sueur
il râle,
olé

 

Il rue en un tour de piste
il enrage à l'autre bout
et s'élance
je suis face à lui, immobile,
je garde les pieds joints,
j'écarte les bras
je rythme mon geste à sa charge
pour l'estocade
je dresse mon aiguillon
mon corps se courbe à son passage
de son oeil piqué jaillit un jet de sang
en prière, comme au temple,
je m'agenouille,
il m'a jeté un sort.

Au dernier acte le taureau joue avec mon ardeur
pour apprivoiser nos terreurs.

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Guerre et paix
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 17:00

complainte-image.jpg

  Une série proposée par Corinne Jeanson

 

La complainte

Entends, ma fille, la complainte
s'élever de la plaine
jusqu'aux nuages accrochés
à la ligne grise des monts

ils ont sonné les trompettes
ils ont résonné les tambours
dans les clairières
poussent des pieds rouges

Entends, ma fille, la complainte
s'élever des hameaux
jusqu'aux cheminées tordues
sur les toits livides

la liberté est la mort
elle accroche aux falaises
tous ses fils en jupettes
partis pour la guerre

Entends, ma fille, la complainte
s'élever de la plaine
les peupliers s'agitent
au vent de la mort

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Guerre et paix
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 08:00

Exode.jpg

Une série proposée par Corinne Jeanson

 

Exode

As-tu bien refermé la porte
Ne laisse pas la petite prendre froid
Il y a tant de monde sur les routes
Nous devons partir nous aussi
Pour quel pays, pour quelle contrée ?
J'ai peur, donne la main à la petite.
L'exode dans mon coeur
Est plus lourd que les routes
A parcourir
Plus lourd que les ponts
A franchir
Toutes ces collines, tous ces fleuves
Qui nous séparent de nous
A l'infini de nos vies.

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Guerre et paix
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 12:00

Guerre-et-paix-09.jpg

Une série proposée par Corinne Jeanson

 

La marche

 

Je marche sous le haut soleil sur la terre craquelée. Jusqu'à la montagne bleue, je marche. Je ne sais pas pourquoi je marche.

Ils ont tiré sur mes enfants, sous mon regard, c'est après qu'ils ont pointé du doigt la ligne invisible jusqu'à la montagne bleue et leur geste disait que je devais marcher jusqu'à la montagne bleue, ceinturée par le serpent épais des corps humains morts.

Je marche jusqu'à la montagne bleue. Je ne sais pas pourquoi je marche. A un certain point de la ligne, mon pied a dessiné un pas à l'écart. Un deuxième pas a confirmé cet écart.

Je ne sais pas pourquoi je gis contre la terre craquelée, une balle a frappé ma nuque.

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Guerre et paix
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 08:00

Soldats-copie-1.jpg

Une série proposée par Corinne Jeanson

 

Les soldats

 

Ils prennent des lignes blanches
celles qui conduisent derrière les miroirs
leurs yeux se sont brisés aux brèches du temps
y a des raptus qui explosent
dans le camp adverse
ils marchent à l'envers des paysages
ça les repose
les chèvrefeuilles et leur parfum
les étoiles et leur scintillement
ont le goût de pourrissement et de faux serments
à quoi ça sert le néant des grands espaces
ils s'essoufflent dans l'air impur des cimes
les abimes au-dessous flottent à leurs jambes
dans la poussière ils remontent
le lit des rivières asséchées
à la vue de leur file soldatesque
les poissons y poussent des rires acérés
le croassement rauque des corbeaux
emplit le ciel blanc d'ozone
et retombe en écho sur les granits violets
bientôt les balles siffleront
bientôt les bombes claqueront
et leurs dents crisseront
leurs mains trembleront
leur ventre s'étouffera
leur coeur cessera de cogner
la mort prochaine étendra
ses voiles gris sur la plaine
rouge de la vie perdue

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Guerre et paix
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 08:00

Guerre-et-paix-07.jpg

  Une série proposée par Corinne Jeanson

 

Moïra

 

A l'encre de vos veines, elle trempe sa plume
Elle s'abreuve à vos fatals destins
De demi-dieux démembrés
Elle entrouvre vos lèvres de pandore
Au fond de vos chairs ouvertes, elle fouille
l'espoir ténu de vos jours premiers
De vos fils d'inconscient, elle tend ses toiles arachnéennes
Au coeur de vos labyrinthes, les yeux fermés, elle respire
Le souffle du monstre né des amours transgressées

 

Guerriers,
Ne déposez pas vos armures étincelantes
Elle vous emporterait aux enfers transfigurés
Astre lunaire
Elle s'enroule pour enfanter
Vos nuits insensées
Pour le temps de l'éphémère éternité
Elle couperait vos lignes de vie
Guerriers, fuyez la Moïra.


Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Guerre et paix
commenter cet article
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 08:00

Guerre-et-paix-6.jpg

Une série proposée par Corinne Jeanson

 

Les trois cents

Ils étaient trois cents dans le défilé
leurs armes étincelaient
Ils étaient trois cents
pas un de plus pas un de moins
La liberté aux seins nus les appellait à l'infini
Ils ont coiffé leur longue chevelure noire
Qu'avaient-ils à redouter dix mille flèches
tous ont tenu leur promesse
retenir les flots, résister
L'idée de sacrifice n'était pas dans leur coeur
Juste mourir et pourrir là dans le défilé
Pour que les peuples ne plient pas à genoux.

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Guerre et paix
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 08:00

Blessure-copie-1.jpg

Une série proposée par Corinne Jeanson  

 

Blessé plusieurs fois

 

Le soldat - Blessé plusieurs fois, H* lui demanda le coup de grâce.
L'auteur - C'est un peu triste ta fin, non ?
Le soldat - Attends, c'est pas fini. Il ne parvint jamais à laisser mourir H*.

L'auteur - Je préfère, et ensuite ?
Le soldat - Eh bien, je ne sais pas. Tu es l'auteur.
Le soldat - Oui mais je manque d'imagination.  Reprenons, on est sur un champ de bataille...
Le soldat - Sur le front d'Orient
L'auteur - Ah bon je croyais que c'était dans les Ardennes. Peu importe. Que se passe-t-il pour un soldat blessé ?
Le soldat - On le porte à l'hôpital militaire.  A* traîne H* jusqu'à l'hôpital de Verria.

L'auteur - Verria ?
Le soldat - Oui ça sonne bien.
L'auteur - Quelles sont les blessures de H* ?
Le soldat - H* a perdu deux doigts, main gauche, par éclats d'obus. Coup de baïonnette à l'aine.
L'auteur - Et le coeur ?
Le soldat - Ça il l'a déjà perdu, plusieurs fois. Aux bordels de la vie.

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Guerre et paix
commenter cet article
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 08:00

Cotes-Ivoire-copie-1.jpg

Une série proposée par Corinne Jeanson

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Guerre et paix
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 09:00

Tobrouk-image.jpg

Troisième épisode de la série proposée par Corinne Jeanson 

 

Tobrouk

 

He, réveillez-vous
Le taxi est à sec
Les snippers visent juste
Découvrez-vous

Doigt dressé
Votre honneur
Au bout de leurs tirs
Les héros se dressent

Passe-moi ta blonde
Que je la fume
Jusqu'au bout
Cercles de bataille

Tous les guerriers
Des temps modernes
Ont la même gueule
Cassée de la grande guerre

La liberté et la mort
Enrage guerrier
Le colonel est grillé
Alors, que son monde tombe

L'Histoire est à tes côtés
Putain de garce, mon gars
Elle nous a bien oubliés
On revient morts-vivants.

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Guerre et paix
commenter cet article