Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 09:00

  Courbure

 

 

Il fait de la musique pendant que je courbe l’échine. De la musique sacrée, composée pour les jours de génuflexion. Moi, je n’ai pas de remords et dieu merci, je ne cherche pas à sauver ma peau. Si je plie jusqu’à me rompre les os, c’est que le ciel s’effrite chaque jour davantage et qu’il est devenu presque impossible de le regarder en face. La nuit, quelques étoiles filent encore le bel amour, mais pour combien de temps ?  La terre promise n’en finit plus de sombrer dans les déjections de l’humanité. Même les anges ont pris goût au sang. Des fois je me demande s’il ne faudrait pas tenter de me relever, mais à force de rabattre mes ailes, elles se sont atrophiées et n’ont plus d’emprise sur les airs. Et puis avec ce vent mauvais, gorgé du jus bouillonnant de la mort, comment pourrai-je prendre de la hauteur ?     

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Image In
commenter cet article

commentaires

Pilgrim 02/12/2013 22:02


Le mur, Rostro et les ailes du désir... atrophiées... Tout est dit !

Chantal Blanc 02/12/2013 09:46


Noire vérité de certains jours....