Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 08:00

Hibernatus2.jpg

 

La montagne, ça refroidit

Sarah-Lou Mc Neal

 

Pourquoi Diable, tout le monde s'offusque de la réapparition de Patrice Hyvert ? C'est vrai, il est parti sans faire de bruit un matin d'été, et il n'est jamais revenu. La police est venue interroger la famille, les voisins sans trouver d'explication, ni de pistes à explorer. C'est un solitaire le Patrice ! Toujours à crapahuter dans la montagne. Pas du genre à beaucoup causer, sauf avec Marie, qui à force de ténacité a réussi à gagner une petite place dans sa vie, et s'est mis en tête de l'épouser. C'est sûr, c'est un beau parti et la vie en montagne est rude. Elle a pensé à tout pour qu'ils ne manquent de rien. Elle le presse. Il hésite. Elle sait s'y prendre la cajoleuse ! Ils se sont mariés la veille de son départ en expédition. Elle a préparé elle-même son matériel. Et puis, plus rien, pendant des mois, des années même. Oublié le Patrice, envolée la Marie... Lui, qui n'était pas pressé de s'engager, il ne s'est pas pressé pour revenir. Voilà qu'aujourd'hui, 32 ans après, le glacier se décide à nous le rendre : il n'a pas pris une ride.

Hibernatus n'a qu'à bien se tenir !

 

Brève, 9 juillet 2014

Le corps d’un alpiniste retrouvé 32 ans après sa disparition dans le massif du Mont-Blanc

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Brèves revisitées
commenter cet article

commentaires

Lza 23/07/2014 09:12


vous n'y êtes pas du tout: il a simplement voulu prendre un raccourci pour arriver au 7ème ciel...

PTIT LU 21/07/2014 11:04


Sacrée Marie, elle a pensé à tout... ou presque ! Quant au Patrice, il a eu chaud ! On a failli ne pas le retrouver ! Même mort ! Agréable lecture, merci.

danielle 21/07/2014 09:03


Bravo Sarah- Lou ! Voilà qui est bien tourné ! Ces hommes, que ne feraient-ils pas pour éviter de se passer la corde au cou ? Et pourtant, il ne sait pas ce qu'il  a perdu, Patrice : 32 ans
de douce chaleur, de soins attentifs...un edizaine de gentils loupiots...