Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 09:15

 Avant-exil-11.jpg

 

Voici quelques-uns des dessins réalisés par Elisabeth Braure, artiste-peintre, lors des ateliers d’écritures mixtes parrains-filleuls de l’Apardap (Association de parrainage des demandeurs d’asile et de protection) dans le cadre du projet de réalisation d’un livre et d’un spectacle sur le thème : « Avant l’exil, j’étais quelqu’un – Paroles de réfugiés ». Une vingtaine de ces portraits illustreront le livre et les originaux (encadrés), tout comme le livre, pourront être acquis en soutenant ce projet présenté sur le site Kiss Kiss Bank Bank :

http://www.kisskissbankbank.com/avant-l-exil-j-etais-quelqu-un-paroles-de-refugies

Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont déjà contribué à cette aventure créative et solidaire et merci d’avance aux prochains visiteurs qui profiteront ce dimanche annoncé comme pluvieux pour s'associer au projet.

 

Avant-l-exil-05.jpg   avant-l-exil-02.JPG

dixieme-0679bis2.jpg  dixieme-0678bis.jpg

 dixieme-0680bis.jpg Avant-l-exil05bis.jpg

dixieme-0694bis.jpg  

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 08:30

Avant-l-exil22.jpg

 

 

 

Ce message de l’Apardap est un appel à soutien pour un projet créatif. Votre barman préféré est un des initiateurs du projet.

 

L’APARDAP est une association de parrainage républicain des demandeurs d’asile et de protection. Outre ses missions de soutien et d’accompagnement, elle initie de multiples actions culturelles dans l’agglomération grenobloise visant à lutter contre les stéréotypes négatifs vis-à-vis des populations migrantes.

C’est dans un esprit d’échanges à la fois studieux et conviviaux qu’elle a mis en place des ateliers d’écritures mixtes parrains-filleuls avec pour objectif de raconter et d’écrire sous forme de récits fictionnels les métiers pratiqués au pays avant l’exil.

Ces ateliers sont animés par une professionnelle et illustrés par une artiste peintre. Cette évocation de la vie au travail témoigne de la richesse des expériences, de la fierté à être inscrit dans le social, et nous invite par-delà ses joies et ses déboires à entendre ce qu’il en est de la réalité de l’exil.

Pour les participants, cette aventure littéraire et humaine ne peut prendre pleinement son sens que si elle est partagée, que si elle est l’occasion de faire résonner d’autres voix dans la vie de la cité.

L’édition d’un livre intitulé « Avant l’exil, j’étais quelqu’un – paroles de réfugiés » et l’organisation d’un spectacle construit à partir des textes publiés et mis en voix et en musique par des professionnels et amateurs, apparaissent comme une étape importante pour restaurer dialogue et compréhension.

 

Pour la réalisation de ce projet un budget prévisionnel de 5300 euros a été établi. La somme de 2500 euros est d’ores et déjà provisionnée. Il nous manque donc 2800 euros.

Pour obtenir ce financement, nous avons fait appel à l’organisation Kiss Kiss Bank Bank qui est une plateforme de financement participatif. KissKissBankBank donne ainsi l’occasion aux créateurs de projets de solliciter le soutien du public, de leurs cercles de connaissances ou d’amis dans un environnement créatif qui légitime leur action.

Nous vous invitons à vous rendre sur le site pour découvrir plus avant notre projet et si celui-ci vous a convaincu de participer à son financement. Des contreparties vous seront proposées en fonction de vos dons. (Voir les étapes ci-dessous)

Les membres de l’Apardap, les parrains et les filleuls espèrent que vous ferez partie des contributeurs et vous remercient par avance de votre soutien.

 

 

Comment contribuer au projet ?

Etape 1: Rendez-vous sur la page du projet que vous souhaitez soutenir en cliquant sur le lien suivant http://www.kisskissbankbank.com/avant-l-exil-j-etais-quelqu-un-paroles-de-refugies

Etape 2 : Cliquez sur “Soutenir le projet”. Si vous n’êtes pas inscrit, une page pour vous inscrire vous sera proposée, c’est rapide et gratuit. Vous serez ensuite renvoyé vers la page du projet que vous souhaitez soutenir.

Etape 3: Déterminez le montant de votre contribution sur notre site. Remplissez le formulaire, votre paiement sera sécurisé par PayBox, un des leaders mondiaux du paiement sécurisé sur Internet. Si le projet n’atteint pas son objectif de collecte, vous êtes automatiquement remboursé, sans aucun frais.

Note : les dons à une association sont déductibles de votre impôt sur le revenu.

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 11:30

passerelle3.jpg

 Sans paroles

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 13:00

odeur du book3

 

Appel aux amis parisiens

 

La librairie l'Odeur du Book, située depuis plus de dix ans dans le XVIIIe arrondissement de Paris (au 13 rue Ramey) est sous le coup d'une procédure d'éviction qui menace son existence.

En effet, l'immeuble dans lequel se trouvent les locaux de l'Odeur du Book fait l'objet d'une opération de rénovation engagée par une société publique dont la commune de Paris et le département de Paris sont principalement actionnaires.

Seule ombre au tableau : il n'est proposé, en l'état actuel des choses, que 20 000 € d'indemnités pour la librairie, ce qui compromet tout simplement une poursuite d'activité au sein d'un autre lieu. Pourtant, les estimations qui avaient été faites, pour l'éviction des trois locaux commerciaux qui existent dans l'immeuble, s'élevaient, elles, à 400 000 €… Le libraire s'explique :

La Mairie de Paris entamera bientôt une procédure d'EVICTION à l'encontre de l'Odeur du Book, librairie de quartier, spécialisée dans les sciences humaines et les ouvrages en langue italienne, installée depuis plus de 10 ans au 13, rue Ramey, Paris XVIIIe.

Cette opération immobilière se fera par le biais de la SOREQA (Société de requalification des quartiers anciens) chargée des travaux de rénovation de l'immeuble. La SOREQA est une Entreprise Publique Locale, dont la COMMUNE DE PARIS et le DEPARTEMENT DE PARIS détiennent respectivement les 23% et 55% des parts. La vocation de la SOREQA étant "d'améliorer la qualité vie des habitants", elle a pour mission "l'accompagnement social des ménages", "sans oublier la prise en compte des activités commerciales et économiques et des stratégies de développement à l'échelle du territoire". Cela se fera "par (...) la mise en place d'actions sociales adaptées aux besoins des habitants, l'animation de la concertation, en bref par une contribution à la revalorisation général du cadre de vie".

Le maintien de la librairie dans les locaux n'a pas été pris en considération. Ni la SOREQA ni la Mairie de Paris n'ont envisagé de solution de relogement. Aucun dispositif d'aide à la réinstallation n'est prévu, hormis une indemnité d'éviction dérisoire. L'avis d'enquête publique, en libre consultation à la Mairie du XVIIIe de début janvier au 8 février 2013, estimait le coût des évictions à la hauteur de 400.000 euros pour les trois locaux commerciaux, alors que l'indemnité qui nous a été proposée est de moins de 20.000 euros (somme totalement irréaliste par rapport aux prix du marché). Cette opération entraînerait donc la fermeture de l'Odeur du Book.

Face à une telle situation, la librairie tente d'interpeller les élus locaux. Une pétition a été lancée  pour aboutir à une nécessaire prise de conscience.

 

odeur du book

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 18:00

Bonne-Nouvelle.jpg

 

La bonne nouvelle, c’est que Nouvelle Donne revit ! Christian Congiu, son fondateur, a transmis sa flamme à une poignée d’irréductibles qui, bouleversés par son saut de l’ange du 27 décembre 2011, se sont mobilisés pour que l’aventure ne s’arrête pas aussi brutalement, aussi tragiquement. C’est avec ce site dédié aux textes courts que nous allons continuer à faire vivre l’esprit créatif et audacieux qui animait le magazine. Nous le dédions à tous ceux qui aiment lire, écrire, s’étonner et s’émouvoir en quelques mots ou quelques pages.

Pour fêter cette renaissance, je vous invite à découvrir la nouvelle équipe et quelques premières nouvelles inédites écrites par ses membres et illustrées par Corine Sylvia Congiu, la sœur de Christian, qui nous a récemment rejoints. Par la suite, nous ferons appel aux talents extérieurs dans des conditions que nous définirons.

Vive Nouvelle Donne, ses auteurs et ses lecteurs !

Anne-Elisabeth Desicy Friedland

 

http://www.nouvelle-donne.net

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 17:00

Compte tenu de l'indifférence générale face à la montée des populismes,

les lendemains chantants sont reportés sine die.

 

mai-2013-ter.jpg

mai-2013-ter2.jpg

mai-2013-bis.jpg

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 23:00

Arthaud-fermeture.jpg

 

Une pétition citoyenne contre les menaces de spéculateurs :

près de 20000 signatures pour sauver la librairie Arthaud à Grenoble. 

 

Monsieur le Président de la République,

Madame la Ministre de la Culture Monsieur le Maire, élus,

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Le 9 avril 2013, le groupe NAJAFI, fond d'investissement américain et propriétaire de 57 magasins ChaPitre représentant 1 200 salariés, a annoncé la fermeture définitive de 12 magasins dans toute la France !

Dans cette liste se trouve la librairie Arthaud que ce groupe américain veut sacrifier sur l'autel du tout numérique. Après Virgin c'est maintenant toutes les libraires de France qui sont menacées. Arthaud c'est bien plus qu'une librairie papeterie, Arthaud fait partie du patrimoine de la ville de Grenoble et nous ne pouvons pas accepter cette fermeture de la part d'un groupe qui ne connait rien au monde du livre .

Aujourd'hui, avec cette fermeture, 44 emplois sont menacés. Sauvons les emplois sauvons la culture
NON A LA FERMETURE, OUI A LA CULTURE

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 15:30
  polar-Jonquet.jpg 
 
Magali Duru et l’Association Toulouse Polars du Sud vous invitent à découvrir la cinquième édition du concours de nouvelles noires et de littératures criminelles « Prix Thierry Jonquet ».
Le thème retenu pour 2013 est : « Troisième degré »
Le règlement complet est à lire sur le site de l’association ou à télécharger au format PDF.  Clic
 
Le thème de la douzième édition du concours Calipso sera annoncé à la mi-janvier 2013. Qu’on se le dise !
 
 
Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 20:42

rebours-livre--10.jpg

Le 20 décembre 2012 : un jour pas comme les autres

Au printemps dernier, en pleine campagne présidentielle, une trentaine d'auteurs se retrouvaient dans l'anonymat d'un bar virtuel avec l'idée de revisiter, cent jours durant, les clairs-obscurs du jubilé républicain. Depuis des années, on ruminait ferme sur la crise, le manque à gagner en temps de bonheur disponible était dans toutes les têtes et il y avait un peu partout cette envie de donner un peu d'ivresse aux attentes, d'instiller de la couleur sur les pages tristement convenues des discours officiels.

Ce furent cent jours d'effervescence littéraire et l'occasion de soulager le grimoire électoral d'une partie de son épaisse couche de fard. L'affaire fut réjouissante, jubilatoire, plébiscitée jusqu'au clap de fin, un jour de mai.   

Ce livre rassemble une cinquantaine de ces « brèves de comptoir » ; des prises de parole incisives, impertinentes, parfois visionnaires, agrémentées de quelques dérives poétiques, d'un brin de mauvaise foi et d'une brassée de frissons romantiques, le tout relevé d'une bonne dose d'humour.

132 pages chez Zonaires éditions, 13€ plus frais de port

Commande sur http://www.zonaires.com  

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 14:30

Violences-copie-1.jpg

 

Le ministère des Droits des femmes rappelle qu'en 2010-2011, 200 000 femmes entre 18 et 75 ans ont été victimes de violences sexuelles hors ménage et près de 600 000 ont été victimes de violences au sein même de leur ménage.

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article