Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 15:30

course--poursuite.jpg

   

Il venait de terminer la visite.

Il l'avait faite à grand pas sans se soucier des personnes agées qui formaient près de la moitié du groupe. La plupart ne comprenaient rien à ses explications, se moquaient éperdument de ses anecdotes et regardaient ailleurs quand il tendait le bras en direction d'une pièce unique ou d'une fresque légendaire.   

Il avait manqué plusieurs fois se retrouver par terre en grimpant les escaliers quatre à quatre et s'il avait prêté un peu d'attention à son auditoire, il en aurait vu plus d'un rire sous cape en espérant le voir trébucher pour de bon. Peu lui importait. Il n'avait qu'une idée en tête : terminer le circuit au plus vite et aller se poser sur un des bancs qui jouxtaient le palais de l'impératrice. C'était là, du côté de la chambre nuptiale qu'il était tombé à la renverse quelques jours auparavant. Une chute qui l'avait laissé pantois, lui d'ordinaire si prompt à se remettre sur pied. Ce n'était qu'un faux pas parmi tant d'autres,  mais il avait ressenti quelque chose de bizarre dans ce dérapage : au moment où son menton aplatissait la terre, une phrase lui avait traversé l'esprit et il avait été secoué par l'audace de la formulation. Bien entendu,  il l'avait oubliée, mais comme au sortir d'un rêve, quelques images s'étaient blotties dans sa mémoire : de longues jambes, une robe légère, un souffle de vent et la vision fugitive de petits plis d'amour.

Il avait fini par se relever. Lentement. Très lentement. Centimètre par centimètre. C'était comme s'il découvrait le ralenti, le flou, le brouillard dans un ciel clair et doux. Le temps infini, indéfini. Il s'était pris à espérer, à se dire que cela ressemblait exactement  à un coup du sort. En même temps, il ne croyait pas à ce genre de choses, la roue de la fortune, la femme magique, ça lui avait toujours paru impossible. Il voyait la distance qui les séparait. Une femme a besoin d'un homme qui tienne debout, s'était-il dit.

Elle avait souri. Un tout petit sourire de rien du tout. D'une discrétion royale. La fin du monde était arrivée quand elle lui avait demandé si ça allait. Jamais personne ne lui avait posé pareille question. Il avait chaud mais on ne dit pas qu'on a pris un coup de chaud à une femme pleine de fraîcheur. Il avait soif mais ses lèvres avaient mordu la poussière, un filet de sang zébrait la commissure et cela lui semblait ridicule de quémander un peu d'eau pour entrer en conversation. De toute manière, sa langue était tellement endolorie qu'il n'aurait pu en faire usage. Faire le mort lui avait paru être un pis-aller en attendant qu'elle comprenne qu'il n'était pas sur le point de mourir mais qu'il se passait quelque chose de terriblement renversant. Mais ça ne tenait pas vraiment et il était resté sur un banc à se prélasser avec l'idée qu'elle pourrait seulement venir habiter ses rêves. Finalement, il s'était endormi. Dans son sommeil, il avait recommencé à courir.

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Image In
commenter cet article
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 14:35

monde-en-vrac.jpg

Israël, prêt à 30 jours de guerre ouverte avec l'Iran

ONU, le régime syrien accusé de crimes contre l'humanité

USA troisième fusillade mortelle en moins d'un mois

USA, télé-réalité, Stars earn Stripes, la guerre conçue comme une compétition sportive  

France, scènes de désolation après les violences urbaines

Turquie, la guerilla du PKK rallumée

Congo, le M23 terrorise les gens

Syrie, à Alep l'armée intensifie son pilonnage

Afrique du Sud, la police ouvre le feu sur des mineurs en grève, 34 morts

Grande-Bretagne, camp retranché à l'ambasse d'Equateur

Mayotte, mort dans un centre de rétention d'un bébé de deux mois

Liban, le marché des otages à la hausse

Tunisie, recrudescence des attaques d'islamistes radicaux contre des évènements culturels  

Inde, affrontements ethniques dans les Territoires Bodos, 78 morts

Norvège, règlement de compte en haut lieu après le massacre de Breivik

Chine, programme de "déménagement" des morts et de destruction des cimetières

 

 

Relire le 15 aoùt 2011 ? 

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 13:00

Destination-inconnue.jpg 

 

L’ange qui boite (extraits)

Jean-Marie Kerwich

 

Même la neige espère comme une enfant un peu de neige, tant chaque élément de la nature nous ressemble.

Que c’est beau le visage d’une main qui se lève pour nous saluer !

Une roulotte de bohémien est un château au pied d’un arbre.

Le pain est un roi qui nous tend la main.

La douleur était mon professeur de lettres. J’étais le premier des derniers, au fond de la classe. Je me revois les bras croisés sur mon pupitre. Sur mon cahier j’écrivais des pensées qui ressemblaient à des chemins de blé. Chaque phrase était pareille à une feuille morte ou un caillou qui devenait un poème — quand je ne savais même pas ce qu’était un poème.

Mes phrases sont des petites romanichelles.

Je n’aime pas écrire. Si j’écris, c’est parce que je n’ai pas le droit de crier. Alors mon âme m’enseigne la douce révolte de la pensée.

 

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 17:00
Mystere17.jpg
 
Il a traversé la ville à trop vive allure. Il n'a pas prêté suffisamment attention au passage des portes et il se retrouve perdu au beau milieu d'un champ de miroirs calcifiés. Des ombres tressées par le soleil lui font lever la tête mais il ne veut pas vraiment regarder. Ses yeux se sont trop souvent fourvoyés depuis l'explosion et il préfère les laisser courrir d'un carré à l'autre en essayant de repérer des signes d'une réalité tangible. Quelques contours lui semblent familiers mais il craint que les lignes ne se déplacent en même temps que son regard. Il se dit qu'il y a pourtant toujours un ordre des choses et que rien ne peut rester indéfiniment hors d'une géométrie constituée. Seulement voilà, il ne se sent pas de taille à donner un air vraisemblable à ce qu'il voit. La solution serait peut-être qu'il descende tout simplement de la voiture et qu'il aille au hasard en fermant les yeux. Après tout, c'est comme cela, à tâtons, qu'on se déplaçait avant...
 
 
 
 
Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Photo Explorer
commenter cet article
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 13:00

Chris.jpg

 Chris Marker s'en est allé vagabonder de l'autre côté de l'horizon. 

 

"Dans nos moments de rêverie mégalomaniaque, nous avons tendance à voir notre mémoire comme une espèce de livre d’Histoire : nous avons gagné et perdu des batailles, trouvé et perdu des empires. A tout le moins nous sommes les personnages d’un roman classique ("Quel roman que ma vie !"). Une approche plus modeste et peut-être plus fructueuse serait de considérer les fragments d’une mémoire en termes de géographie 1. Dans toute vie nous trouverions des continents, des îles, des déserts, des marais, des territoires surpeuplés et des terrae incognitae. De cette mémoire nous pourrions dessiner la carte, extraire des images avec plus de facilité (et de vérité) que des contes et légendes. Que le sujet de cette mémoire se trouve être un photographe et un cinéaste ne veut pas dire que sa mémoire est en soi plus intéressante que celle du monsieur qui passe (et encore moins de la dame), mais simplement qu’il a laissé, lui, des traces sur lesquelles on peut travailler, et des contours pour dresser ses cartes."

Extrait de Immemory, Chris Marker, 1997

Lire la suite sur le site Dérives

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Photo Explorer
commenter cet article
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 20:00
    mystere-16.jpg
 
Ne réveillez pas les fantômes, ils viendront bien assez tôt danser sous vos fenêtres...
 
 
 
Extérieur nuit en l'Eglise des Frères Prêcheurs
occupée furtivement par Amos Gitai, Arles juillet 2012 
Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Photo Explorer
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 18:30
Mystere-15.jpg
 
    Histoire de faire plaisir à La Râleuse...
 
 

 

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Photo Explorer
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 17:00
Mystère 14 
 
 

De sa virée en ville, il n'a gardé aucun souvenirs et personne ne peut témoigner de son passage. Il a pris des photos, c'est vrai, mais de retour à l'hôtel, quand il les regarde, couché dans l'ombre des siècles, il se dit qu'il reconnait de moins en moins la géographie du monde. Certes, il en perçoit encore les contours et quelques détails capturés par l'objectif lui rappellent des choses anciennes mais il sent bien que ça lui échappe, que cela ne l'aide en rien à établir un certificat de présence, tout juste une contingence. Il lui semble être toujours là où il n'est pas vraiment, un objet flottant dans une zébrure du temps.Il aimerait pourtant avoir l'air de celui qui se souvient de quelque chose de vraiment palpable mais hélas il ne sait pas comment cela se compose un air et puis il risquerait de se perdre dans les brumes du passé et on le regarderait avec une indifférence plus pesante que jamais. Malgré l'heure tardive, la ville est éclairée comme en plein jour et il voit venir le moment où il lui faudra sortir à nouveau, errer dans les environs, masquer son embarras et photographier une fois encore ces milliers de choses irremplaçables qui ne font que passer.

 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Photo Explorer
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 09:30
Mystere-12.jpg
 
Ici, personne ne peut se passer d'histoires. Même les pierres en racontent. En fait, tout vient des pierres. Elles ressuscitent les morts et instruisent les vivants. Le passé fait partie du présent et la réalité s'en trouve parfois détraquée...
 
 
 
 
Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Photo Explorer
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 16:00
Mystere11.jpg
 
Oui, je sais, j'avais promis de vous envoyer une carte postale de la grande bleue, mais regardez donc ce qu'on trouve par ici ! Ce n'est pas avec ces malheureux bristols que vous allez vous faire une idée de l'endroit... 
 
 
Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Photo Explorer
commenter cet article