Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 08:00

Rom.jpg

 

Une belle occasion manquée...

Danielle Akakpo

 

Il est mort, Zoran, dans la nuit de samedi à dimanche, carbonisé dans son cabanon rudimentaire. A-t-il souffert ? Bof, ça n’a pas vraiment d’importance ... Comment le feu a-t-il pris ? Le vieux s’est-il endormi la cigarette au bec ? Ou bien s’agirait-il d’un réchaud, d’une lampe à butagaz, à pétrole qu’il aurait oublié d’éteindre, qu’il ait renversé par inadvertance ? L’enquête le déterminera, si toutefois il y a enquête approfondie. Après tout, ce n’était qu’un Rom, un voleur de poules, de bicyclettes, un mendiant diront ces bien-pensants qui voudraient une France plus blanche que blanche et fermée comme une huître. En guise d’éloge funèbre, il aura droit à un : « Un de moins que l’on verra au coin des rues, sale et dépenaillé ! Un que l’on jettera à la fosse commune, il ne mérite pas plus ! »  

Il n’ennuyait personne Zoran. Il avait un petit boulot, pas déclaré, ça va sans dire. Son maigre salaire, payé en liquide, suffisait à lui assurer une pitance tout aussi maigre et à acheter le paquet de brunes qu’il grillait le soir en écoutant la radio sur un récepteur vieux comme l’an quarante. Pas de femme, pas d’enfant, des années de galère derrière lui jusqu’à son installation sur ce terrain du Nord dans ce petit cabanon où il se sentait sinon heureux, apaisé, presque chez lui. Ne plus errer de coin de rue en squat, de campement en campement, finir ses jours ici, pas trop tôt, mais pas trop tard non plus, il n’en demandait pas plus.

Eût-il survécu au sinistre qu’il eût été profondément meurtri de savoir que le feu s’était étendu à quatorze autres baraquements. Pas de blessés, mais tous ses voisins avaient dû quitter le camp en urgence. Quel dommage soupireront les bien-pensants qui voudraient une France plus blanche que blanche et fermée comme une huître ! Une belle occasion manquée de se débarrasser d’une flopée de bons à rien ! Parce qu’évidemment, ces  mauvais citoyens des associations humanitaires se seront précipités au secours des nouveaux sans -logis et auront remué ciel et terre pour leur obtenir un logement soit à l’hôtel, soit dans un gymnase, et toujours aux frais du contribuable. Qu’attend-on pour faire une loi interdisant ces associations ? Elles encouragent la délinquance et favorisent l’insécurité.

Ce que j’en dis, moi, c’est que cette histoire est bien triste, d’autant qu’elle se renouvelle régulièrement, avec quelques variantes. Pour ces familles qui viennent de perdre le peu qu’elles avaient, c’est un cycle infernal qui va recommencer. Installées un temps ici, un temps ailleurs, toujours menacées d’expulsion, toujours cataloguées mendiants, voleurs, fauteurs de troubles, parce que pour ces bons citoyens qui réclament haut et fort une France plus blanche que blanche et fermée comme une huître, tous les chemins, ou presque, mènent aux Roms...

 

Brève 29 mai 2014

Incendie d’un camp de Rom à Villeneuve d’Ascq : un mort

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Brèves revisitées
commenter cet article

commentaires

Lza 20/05/2014 18:03


Comme la vie serait belle dans un pays sans étrangers, où chacun s'enfermerait chez lui, ne verrait que des gens semblables à lui, ne parlerait que sa langue à lui, et tant pis pour les autres,
ils n'ont qu'à rester chez eux... Le Paradis, quoi!

Yvonne Oter 20/05/2014 09:24


"Une France plus blanche que blanche" ! Bientôt les vacances d'été où tous ces bons citoyens, bien-pensants, vont envahir les plages pour se faire bronzer à longueur de journée, pour que
leur peau prenne la couleur de celle des "autres"...


Absurde, non ?