Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 08:00

retour.jpg

 

Tour et retour

Elisabeth Le Tutour

 

Colette s'installe devant l'écran, munie de son tricot. Elle a bien étudié sur le journal l'itinéraire de l'étape, elle décroche le téléphone et ferme la porte, pour qu'on la croie absente. Elle ne veut pas être dérangée.

La course est déjà commencée, les coureurs roulent groupés. Elle ne les regarde pas : voir monter et descendre ces genoux, tous à la fois, ça ne l'intéresse pas. Elle en rirait plutôt même, si elle les remarquait. C'est le paysage qui l'intéresse, qui la fascine : « Tiens, se dit-elle, le vieux chêne tordu est toujours debout !et la maisonnette de la mère Olga a été drôlement retapée. Oh ! l'école a dû être rebâtie ailleurs, celle-ci doit être habitée par une famille. Et l'épicerie est fermée, les enfants ne peuvent plus acheter de bonbons. » Elle se rapproche de l'écran, le grand moment arrive : c’est elle, je la reconnais : les roses-pompon sont en fleurs ! La caméra poursuit son chemin, la vieille femme ne regarde plus : elle revoit les murs, mi-briques mi-torchis, l'immense toit d'ardoises, la petite lucarne qui éclairait sa mansarde, son « pigeonnier ». « J'ai revu tout ça encore une fois », se dit-elle. Elle éteint la télé. Qui a gagné l'étape ? Elle s'en tape.

 

Brève, 8 juillet 2014

Tour de France dans le Nord : un retour très attendu

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Brèves revisitées
commenter cet article

commentaires

ysiad 13/07/2014 13:57


Je suis assez d'accord avec Yvonne.


Dans le genre beau corps athlétique, allez voir sur Google les adieux du danseur étoile N. Le Riche dansant le Boléro de Ravel à l'Opéra la semaine dernière.


Honnêtement, ça vaut le coup d'oeil. C'est pas mal à regarder. Je vous le conseille. Et il n'est pas tout seul. Il y a quarante autre danseurs autour de lui. On a le choix, mieux : l'embarras du
choix.

danielle 12/07/2014 10:47


Bof! Les chutes, j'aime bien aussi !


 

Yvonne 12/07/2014 10:36


Mais quelle erreur ! Voyons, mesdames, ne trouvez-vous donc pas émoustillant le spectacle de ces mollets musclés, bronzés, luisant d'embrocation, qui "montent et descendent" en cadence ? Je ne
peux y croire !

danielle 12/07/2014 09:34


C'est comme ça que j'aime le Tour de France, moi aussi, pour les paysages, les souvenirs qui s'y accrochent. Et les coureurs, sincèrement, je m'en tape aussi !