Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 19:28

Xylocope.jpg

Il est des personnes qui écrivent comme elles respirent et ils en est d'autres qui, toujours pour écrire, tâtonnent, fouillent, interrogent pour finalement se laisser surprendre par un bruit, un trait de lumière, un ange...

 

Xylocope

 

Ah ! qui dira l'angoisse aux noirceurs de vitrain

Du poète émotif devant la page blanche ?

L'idée est là, c'est sûr, mais rien ne se déclenche.

Il est comme une gare orpheline d'un train.

 

Et puis vient une ligne, une rime, un quatrain.

La page se recouvre et c'est déjà dimanche.

Mais voilà que son vers boitille et se déhanche,

Bloquant net son allant et tout son bel entrain.

 

Il chiffonne la page et de nouveau s'élance,

Il griffonne une phrase, et c'est encor malchance.

Son stylo le trahit, pauvre vieux aux abois.

 

Et soudain sous sa plume, il ressent la caresse

D'un insecte or et noir sourdant du sombre bois ;

Ô, qui saura conter son bel instant d'ivresse !

 

  Jean Calbrix

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article

commentaires

Jean 16/11/2010 02:16



Merci Dominique pour ta sympathique appréciation qui m'incite à persévérer dans la poésie classique. Heureux aussi d'avoir fait plaisir à une grande nouvelliste.



dominique guérin 15/11/2010 09:38



Je ne suis pas très "poésie" (et je le déplore mais on a tous nos manquements...). Seulement, là, j'ai été subjuguée par les mots, la forme, le fond, tout.



Jean 15/11/2010 00:49



Merci, Ysiad et Magali pour vos sympathiques appréciations. La prosodie classique est une grande exigeante et je ne compte plus les vers assez jolis (dont le néoclassique se satisferait) et que
je suis obligé de mettre à la poubelle lorsque j'écris un sonnet.


Merci aussi au barmann qui m'a offert un coin de table et dont l'illustration donne au xylocope, à la place de ses yeux à facettes, un regard étrangement humain. 



Patrick 14/11/2010 13:22



Bien sûr Magali ! Disons seulement que comme toutes les bébettes, celle-là est certainement stressée à l'idée de devenir une pure beauté et peut-être même qu'elle doute d'y arriver ou encore
de ne pas en avoir envie... et merci pour les photos, merci avec un grand "OUF", il n'aurait plus manqué qu'elles fassent 100%...



M agali 13/11/2010 18:38



 


Merci Jean.


C'est joli tout plein, en plus, ces bébêtes-là,avec leurs grandes ailes violettes,bien moins sinistre que sur la vignette (pardonne-moi, Patrick, j'adore 99, 9999 pour cent de tes photos et
illustrations, tu le sais) :


http://guipry-ma-ville.over-blog.com/article-xylocope-abeille-charpentiere-56444327.html