Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 08:00

 Sortie-bois.jpg

    Rocher surplombant le café

 

 

Refuge Calipso, Alt.2012.

Un fond de vallée. De ces larges vallées préalpines qui hébergent pêle-mêle axes de communication, zones de commerces et de résidence. Au milieu, quelques îlots verts font de la résistance. Pour rejoindre le cœur du village, il faut s’élever, s’aventurer dans l’étroitesse des rues, accepter de changer d’échelle et oublier un temps, l’horizontal. Un peu plus tôt dans l’après-midi, deux Lyonnaises s’y sont égarées, me dit-on. Rien d’étonnant. Nous sommes aux portes de la Chartreuse, à ses pieds. Les familiers du massif vous l’avoueront, ici, chaque sentier apporte son lot de découverte, de récompense, mais tous ne sont pas balisés. La route poursuit son ascension, mais avant de passer le petit pont, c’est l’étape. On y trouve des hôtes attentionnés, à l’écoute. On se joint à d’autres voyageurs. Les inconnus se présentent, se découvrent. Certains ont plusieurs noms. Quelques têtes familières se rassemblent. Le temps des surprises est venu. L’énergie folle du slam d’un bout de chou recule encore un temps la mort annoncée des poètes. Trois porte-parole s’emparent des mots des porte-plume, les transforment, leur donnent une seconde jeunesse. Une courte pause permet d’échanger, de prêter l’oreille à de charmantes complices, d’évoquer d’autres vies minuscules, de reprendre son souffle avant de repartir du même pas assuré. Blanche passe en coup de vent et sur le marchepied d’un tramway, elle aussi, sort du bois. L’art du conte chemine un instant à nos côtés, s’appuyant sur l’épaule de la poésie. Les nouvelles reviennent résonner à nos oreilles. L’une d’elles court. Elle est forte, dure, terrible et sans faner, marque mon esprit. Quelques mots, puisque mon tour est venu et qu’il faut bien en dire. Un bref salut amical au locataire précédent, plantigrade breton. Et puis des remerciements bien sûr : au barman qui sait recevoir, aux lecteurs qui savent lire et aux clients d’un jour qui permettent à une de mes petites histoires de se promener en si bonne compagnie. La soirée s’achève comme elle a commencé, en chansons, en musique. Une voix se distingue dans la jungle des mots incisifs, sur des airs rock de java. Je prends, j’apprends encore. L’air est vif quand, très tard, on met le pied dehors. Dans l’obscurité, le petit pont chuchote que de l’autre côté, la montagne attend. Pour emmener ailleurs, peut-être un peu plus haut. Il suggère des itinéraires, fait naître des envies, des idées. Je lui promets de revenir un jour, une nuit. Il se fait tard, je rentre. Écrire…

Merci

Dominique Chappey

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Concours de nouvelles 2012
commenter cet article

commentaires

Jordy 22/10/2012 09:25


Voila qui donne à la fois regrets et envie de ne pas avoir pu monter aussi haut. J'espère ne pas échouer au pied du sommet la prochaine fois, mais la vue est déjà belle depuis les étoiles.


En tous cas, ce tableau si joliment décrit par Dominique donne envie d'aller voir au-delà de la toile !

Patrick 19/10/2012 21:02


Désolé Camille pour avoir tardé à donner des nouvelles mais surtout pour le défaut de siganalétique sur la commune à propos de Nouvelles en fête. Pourtant, vous y êtes
passée ; c'était bien à la salle de la médiathèque avec des affiches sur les portes et du monde derrière de 15h à minuit... Nous ne pouvons hélas plus rien y changer mais la leçon
est retenue pour la prochaine édition. D'ici là, et pour nous faire un peu pardonner, nous allons vous envoyer le recueil de cette édition. Merci de nous laisser votre adresse en MP sur assocalipso@free.fr 

anne marie teysseire 18/10/2012 19:37


Fidèle à la tradition antique, Calipso nous recueillit ( hélas pour ceux qui butèrent sur les écueils de la mauvaise signalisation locale!)et nous réchauffa le coeur toute une soirée. En voilà
une assoc qui sait chouchouter et enchanter son public!


Merci encore et peut-être au prochain concours...

André F. 16/10/2012 08:19


A sa façon, Dominique a on ne peut mieux résumé la soirée. Un refuge, sa chaleur, ses échanges, l’odeur de chaussette en moins. Et quel
plaisir, au matin, de découvrir les hôtes qui nous ont hébergés pour la fin de la nuit ! Merci à tous.

Camille Meraosc 15/10/2012 15:19


Ce post, ça donne envie d'avoir été là.


J'aurais bien aimé. J'ai essayé, même.


Mais dans le courrier reçu à propos de cette soirée, il n'y avait qu'une adresse ... et ce n'était pas celle de la soirée !


J'ai donc découvert à quoi ressemblait le Fontanil un samedi soir. C'est pas que c'était pas sympa, mais après avoir cherché désespérément à la médiathèque (fermée), à l'Atrium (quasiment vide,
hormis deux ou trois musiciens), re-à l'adresse indiquée sur le papier (où un petit message témoignait de l'égarement d'autres brebis), re à l'Atrium (des fois que), et peut-être à la MJC mais où
est-elle cette MJC ...


Bref, je suis rentré chez moi un peu frustré. Heureusement, ce n'était qu'à 45mn.


Une autre fois, s'il vous plaît, pensez à ceux qui n'ont pas le réflexe d'e-vérifier les informations distillées sur le papier ... Ou alors, si les non-lauréats n'étaient pas invités, peut-être
aurait-il fallu le dire plus clairement ?