Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 08:00

Ledent9.jpg

 

Tout le monde à table ! (5)

Patrick Ledent

 

 

On a débarrassé, vite fait, Déborah et moi. Moins d’une heure plus tard nous étions déjà au lit. Elle a glissé une jambe sous la mienne :

– Ben dis donc ! On peut dire qu’on a fait le plein, là.

Elle songeait au tiroir-caisse, aussi gavé que nos convives.

– Et tout ça grâce à toi, le roi de la com. !

Je l’ai embrassée. Son ventre a gargouillé. C’était inhabituel et ça m’a glacé :

– Tu n’as pas touché aux champignons, quand même ?

Elle a soulevé la tête, visiblement surprise :

– Ben non, évidemment. Tu sais bien que j’y suis allergique. Ça m’aurait tuée. Pourquoi cette question ?

– J’ai toujours peur, il suffit d’un geste machinal. Je me demande parfois si ce n’est pas dangereux de t’exposer ainsi.

– T’es bête, mon chéri. Ça ne risque pas d’arriver, crois-moi ! J’en ai bien trop peur. Allez ! Bonne nuit.

– Bonne nuit chérie.

On s’est retourné, dos à dos. J’ai gonflé longuement ma poitrine pour donner de l’ampleur à mon orgueil. Je pouvais être fier de moi !

Je l’étais.

« La fin du monde, c’est moi » ai-je songé en m’endormant, repu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lza 17/02/2013 09:29


Il a raison de n'être pas tranquille; je sens qu'il y a un os!

M 17/02/2013 08:37


Ah le divin plaisir d'être le deus ex machina  de la trompette de la mort  !