Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 08:00

Jour---81.jpg 

Mauvaise fortune

  Sing Sing

 

 

Ça va mal

Il parait...

Non, ça va mal, c'est sûr

On le dit...

Plus rien ne tient debout

Avec tous ces voyous...

L'opacité nous menace

A trop rester sur place...

Il y a de quoi perdre la tête

Avec tous ces pique-assiettes...

Les gens ont peur

L'air est trompeur...

Surtout de la vie, les gens ont peur de la vie

Et d'être mal servis...

Leurs yeux sont usés, leurs lèvres cyanosées

A vouloir trop causer...

Ils sont mis au ban

Faut dire, ils s'y prennent drôlement...

Dispersés par la flicaille

Avec toute la canaille...

A l'écart des lois du monde

Et des odeurs nauséabondes...

Laissés-pour-compte

Pour solde de toute honte...

Ma gorge est nouée

Il faut se secouer...

J'ai le coeur gros

Comme tous les héros...

Il y a tellement de chagrins en moi

Pauvre petit bourgeois...

Et ça ne veut pas sortir

A quoi bon le repentir...

J'ai envie de boire, de me laisser choir 

Et de broyer du noir... 

 

De broyer du noir...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Les 100 derniers jours
commenter cet article

commentaires

Laurence M 17/02/2012 09:01


C'est comme une berceuse, une berceuse noire ...

jordy 16/02/2012 22:40


Bravo, j'aime beaucoup la musique, la rythmique de ce texte à deux voix. On broie du noir, on a envie de laisser choir, mais c'est agréable un lire au fond du soir

Lza 16/02/2012 09:13


Surtout, ayez bien peur, ça rend docile.