Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 08:00

Jour--41.jpg

 

Humanisme

Jean Gualbert

 

 

Le RER m’emmène vers Paris, sous un ciel sans nuages. La journée sera magnifique nous sommes gâtés par la météo de ce début de printemps. Je savoure avec volupté ce coin d’Île-de-France que je traverse chaque matin, le parc de Sevran, les bords du canal de l’Ourcq, où je vais si souvent me promener avec mes enfants, mon mari. Les arbres défilent, me berçant de leurs verts joyeux qui marquent le renouveau. Le bourdonnement du train avalant la banlieue au rythme régulier des arrêts, dans toutes ces petites gares au nom fleuri, me plonge dans une sorte de somnolence euphorique. Quelle chance j’ai d’habiter une si douce région, riche d’une palette culturelle aux infinies variations, d’un terroir aux savoureux relents rabelaisiens et de traditions où le réconfort de l’humanisme le dispute aux lumières du génie. Je ne me prive jamais de profiter des plaisirs simples de la campagne autant que de ceux, plus raffinés, de la ville, toute proche. En contemplant, à travers la vitre embuée, cet univers, à la fois excitant et paisible, qui s’offre aux premiers sourires du jour, je ne peux imaginer contrée où je me sentirais plus en accord avec moi-même.

Mais voilà, cela ne pouvait pas manquer ! D’ailleurs c’est toujours la même histoire, dès que pointent les premiers HLM. Il faut qu’une bande de jeunes monte dans ma voiture. Comme si les autres compartiments n’étaient pas encore vides, ou presque ! Naturellement, ce sont des étrangers. Leur langage est bizarre, malsain, ordurier. Regardez-les, ils s’entassent dans un coin, comme du bétail mal parqué. Ils me dévisagent, avec leur mine patibulaire, leur regard sournois et pervers, leur chevelure décolorée. Je vois très bien leur manège, je ne suis pas dupe de leurs sourires, de leur fausse amabilité. Se croient-ils innocents, juste parce qu’ils cèdent leur place à cette petite grand-mère, agrippée à son sac de toute la force de ses poignets décharné ? Un Vuitton d’un cuir bordeaux de toute beauté ! Il m’irait d’ailleurs bien mieux qu’à cette vieille bique… En attendant, les loubards m’ont repérée, ils préparent un sale coup. Ils suintent l’envie, la convoitise… Pour cette racaille, tout est bon, pourvu qu’on l’obtienne sans effort. Supporter cette ménagerie pour aller travailler, c’est tout de même scandaleux. Vivement que l’on nettoie cette populace au Karcher ! Pour moi, la mitrailleuse ferait d’ailleurs tout autant l’affaire.

Heureusement, il nous reste le Président, toujours digne de confiance, et quelques ministres qui voient clair. Mais tous les autres, ces conseillers, ces députés, ce sont des lâches, des pleutres. Voire même des traîtres, téléguidés depuis l’étranger. Ou par les communistes. Cette engeance est partout, tapie dans l’ombre. Elle se cache, à la moindre faiblesse, elle nous sautera à la gorge.

Enfin, nous arrivons. Sur le quai, un mendiant, ou plutôt un quêteur. Il n’est pas trop mal vêtu ; j’examine sa carte avec circonspection. Me voilà rassurée, c’est un admirateur de Brigitte Bardot, mon idole, mon modèle. Il veut rassembler des fonds pour sauver les chiens errants d’Indonésie, ces malheureux qui vivent dans l’horreur, après avoir perdu leur foyer lors du tsunami. Quelle belle œuvre, quel humanisme ! Je lui glisse quelques piécettes. D’avoir accompli ma bonne action mensuelle, je me sens légère, légère…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Les 100 derniers jours
commenter cet article

commentaires

ysiad 27/03/2012 20:22


Il y a beaucoup de gens qui sous couvert d'humanisme s'achète une conscience de cette façon... Quelle tristesse !

Joël H 27/03/2012 19:03


Prendre le RER, et mourir de peur ! Voilà ce que ce qui arrive quand on a pas les moyens de son arrogance.

LaurenceM 27/03/2012 17:34


Faut dire que prendre le RER avec un sac Vuitton, y a pas idée aussi ...

Jean 27/03/2012 14:17


Question existentielle : Et que deviendraient les bébés phoques si on n'avait pas BB ?

Jean G 27/03/2012 09:49


Ah, ne m'en parlez pas, mon bon monsieur, de tous ces musulmans d'apparence !