Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 18:49









C’est en compagnie de Colette Rigoulot que nous retournons danser… Poésie et peintures (Vieil homme au turban et Douleur de mère) sont à nouveau à l’honneur pour éclairer la piste et faire valser les convives...

 





Le soir 

Le voile agonisant, du jour couvre de mauve

Sous la brise du soir, dans un dernier frisson

L'astre diurne, fanant, paisible à l'horizon,

Cette agreste étendue, au vaste tertre fauve.

 

Le soleil a orné, de sa palette-oubli

L'espace volatil, nappant le crépuscule

D'un voile si léger, qui doucement ondule,

Qu'il va s'évanouir, aux confins de la nuit.

 

Un reste de douceur, que l'atmosphère enchaîne

Retiendrait volontiers, prisonnier de la nuit

Ce phénix aux déclins et retours infinis

D'une gaze nacrée, aux langueurs incertaines.


 

Poète et peintre parisien, Colette Rigoulot a obtenu de nombreuses distinctions.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Bal des 500
commenter cet article

commentaires

Aimé 08/11/2009 09:52


J'aime beaucoup la toile de la femme au visage tourmenté. Et quelle douceur il se dégage de ce "Soir". Compliments à l'artiste Colette Rigoulot!


Laure 03/11/2009 16:25


Belle harmonie du soir dans ce paysage crépusculaire "valse mélancolique et langoureux vertige". BRAVO ! Colette, tes toiles sont superbes...


Edith 03/11/2009 14:05


La poésie de Colette Rigoulot est comme une musique : lumière, couleur, parfums, tout est là.


claude 03/11/2009 09:47



C'est un poème très doux et coloré. Une palette douce et sensible. merci Colette pour l'enchantement.



Maxime 03/11/2009 09:14


Absolument ravissant. Belle harmonie des mots et des couleurs. BRAVO !