Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 18:33
Autoportrait aux attributs multiples

Poète, peintre, compositeur, Louis Delorme est un homme orchestre.
Si le musicien et le peintre nous invitent à lire le monde autant avec l’œil que l’ouïe, le poète nous rappelle que l’on ne sent pas seulement battre la vie avec ses yeux et son cœur mais avec aussi son intérieur…


L'Aiguille

Paroles de Louis Delorme
Musique et interprétation : Serge Bastille




Reflet


L'eau qui dort dans tes yeux ne vient pas de ta source

Mais elle a traversé déjà tout l'univers ;

Elle a pris en passant le rêve à la Grand Ourse

Et la simplicité sauvage du désert.

 

Ce miroir apaisé se remet de sa course ;

Seuls les cils de tes bords, sur leur lac entrouverts,

Dans ce monde agité puisent quelque ressource,

Semblent appartenir à celui de la chair.

 

Mais rien ne peut troubler ta limpide prunelle

Dont la vive clarté demeure intemporelle

Et c'est là que je plonge  avec pour seul souci

 

D'oublier que j'existe en dehors de tes charmes...

Je tente de subir la mort en raccourci

Et voudrais me noyer dans l'une de tes larmes.

 

Louis Delorme a reçu le Prix François Coppée de l'Académie Française en 1976. Certains de ses poèmes sont dans les manuels scolaires. Nombreuses sont ses distinctions. Il a créé les Editions du Brontosaure.

Partager cet article
Repost0

commentaires

G

L'auto-portrait de Louis Delorme me fait penser à un tableau de Picasso. C'est somptueux. Chapeau !


Répondre
L

Ce bal me donne le tournis. C'est magique !


Répondre
S


Félicitations aussi à Suzanne et Patrick en attendant les autres poètes.



Répondre
A

Un vrai régal. Bravo aux artistes.


Répondre
E

Tout à fait d'accord avec Ysiad et vous aussi Apollon le Romain : Louis Delorme a un goût immodéré de l'esthétique et du beau. Sa poésie alliée à sa peinture et à sa musique est une alchimie du
verbe haute en couleur car elle aspire à une beauté suprême. Louis Delorme donne à sentir, palper, toucher. Louis Delorme est un magicien.
Mais d'accord aussi avec vous Solange. Je comprends votre courroux. Il faudrait vraiment être une machine, un robot sans coeur ni tripes ni humanité pour rester insensible devant tant de beauté.


Répondre