Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 16:30

je-vous-ecris-de-09.jpg

 

Je vous écris d’une gare incertaine, perdue dans une coulée du temps. Pas un souffle ne vient brouiller la rumeur métallique des rails. Quelques voyageurs attendent qu’un train sorte du ventre de la nuit. Ils n’échangent pas le moindre mot et il est inutile de chercher à deviner ce que fixent leurs yeux. Les images du passé sont verrouillées, cependant les corps rongés de balafres poursuivent leur travail de mémoire.  La frontière n’est pas loin mais personne ici ne songe à emprunter les chemins de fuite. Seule semble compter l’espérance de se maintenir dans le flot de la vie.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Photo Explorer
commenter cet article

commentaires

annick demouzon 07/09/2013 15:40


Photo magnifique.

Jean 05/09/2013 16:06


Superbe photo. Le temps déchire l'affiche sur des visages déchirés.

Lza 30/08/2013 17:14


Ces visions fugitives, depuis le train en marche, d'un quai de gare, inspirent parfois des songes de destins imaginaires, sans doute, loin de la réalité.

Yvonne Oter 28/08/2013 22:24


J'aime bien l'expression "une coulée du temps". C'est vague, imprécis, indécis, rendant au temps la place qu'il mérite.

LaurenceM 28/08/2013 14:59


Une gare incertaine ...  Une carte postale noire et puissante.


J'ouvre mon courrier un peu tard mais les cartes postales m'attendaient, impassibles. De bien jolies lectures !