Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 12:00

encre-marine.jpg

 

La plage cernée 

Par l’écrin sombre

Et tourmenté de la roche

Luisait faiblement

Sous le pinceau du phare

Surgi des eaux

Comme un rêve de pierre.

Des reflets argentés

En effusions de perles

Faisaient des colliers aux vagues.

Non loin,

Un réverbère disposait

D’évocatrices guirlandes

Aux arbres du grand parc.

Des pâleurs s’attardaient entre les feuilles.

 Comme des larmes suspendues

De multiples amandes grisâtres

Inondaient les branches.

La brise du large avait forci

Et jouait dans les ramures

Une mélodie monotone.

 Suzanne Alvarez

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Poètes et rêveurs
commenter cet article

commentaires

blanc 14/06/2011 00:23



On s'y croirait... un tableau vivant!



Lastrega 11/06/2011 23:30



Merci au photographe pour ces somptueux reflets ainsi qu'aux amoureux de la poésie.



ysiad 11/06/2011 09:08



Il est bien agréable de démarrer le week-end sur une magnifique photo et une non moins magnifique poésie. Cela donne envie d'entreprendre à son tour. Bravo à vous.



Bobonne 10/06/2011 13:39



Une nouvelle "Histoire d'eau" mise en poésie large, prenante, envoûtante. Il n'y manque qu'un peu de musique reposante pour nous laisser aller à rêver d'embruns.Merci de nous avoir permis
d'embarquer.



M 10/06/2011 12:14



Magnifique,  ce papillon qui surgit du coucher de soleil reflété dans les eaux du port!