Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 15:34
HP6.jpg
 
Avec Jean, on les a bien eus. Une église ? Rien que ça !Comme si j'avais quelque chose à confesser. Ici, je suis ni Wu ni connu. Il n'y a que le docteur qui soit dans le secret. J'ai confiance. Dans l'établissement, il chapeaute tout. Rien ne lui échappe. Si un intrus s'avisait de s'infiltrer, il le cueillerait au premier pas. On dit qu'il a aussi ses influences au dehors et je veux bien le croire. Rien qu'à son regard, on devine la puissance de l'homme. J'ai réussi à le capter pendant qu'il survolait le domaine. Etonnant, non ?
J'ai décidé de rester. Je me sens bien ici. Un peu flapi mais bien. Hier soir, pour fêter mon arrivée, on nous a servi  un coktail maison. Pas très goûteux mais plutôt planant. Enfin, au début, car je crois bien m'être endormi comme une masse peu de temps après. J'ai fait un rêve d'une rare densité. Je vous raconte. Figurez-vous que j'étais dans un avion à l'autre bout du monde. A Pékin, me semble-t-il. On était sur le point de décoller. Des enfants piaillaient d'impatience, quelques couples immortalisaient l'instant en se smartphonant, l'hôtesse faisait son strip-tease sécuritaire, moi, je regardais la manoeuvre par le hublot. Il faut toujours regarder par le hublot au moment du décollage, même dans les rêves, c'est à ce moment-là que l'on voit le monde sous son vrai jour. Et ça n'a pas manqué, la configuration exacte de l'empire du milieu m'est apparue. J'étais excité comme un pou. J'apostrophai les gens de la rangée à côté, ceux de devant, de derrière... Regardez ! Regardez donc ça ! Une dame a défait sa ceinture, s'est penchée, elle sentait bon, sa poitrine flottait près de mon épaule et j'étais tout chose... on dirait, oui on dirait bien un bateau échoué derrière une dune qu'elle disait. Tu n'y es pas rétorquait sa copine - elle avait une copine tout aussi délicieuse et un penchant à couper le souffle - c'est un de ces petits trains à vapeur d'autrefois... Les uns après les autres, les passagers se mettaient à voir des tas de trucs bizarres, des toits de Paris, des cheminées, des containers et même une fermeture Eclair. Il y avait une queue pas possible devant le hublot quand tout d'un coup un type a voulu faire le malin en jurant ses grands dieux que la chose en question c'était pas la mer à boire et que foi de belge - c'était un belge je crois - il n'y avait là en tout et pour tout qu'une fraise dans un verre de lait. Les esprits commençaient à s'échauffer, la première dame revenait sans cesse jeter un oeil en disant que c'était difficile de savoir, vraiment très difficile. Le belge, ça le faisait rigoler parce que lui, il était sûr de son fait. Enfin, pas vraiment, car tout le monde sentait bien qu'il s'énervait à chaque fois qu'il entendait quelqu'un dire c'est ça, c'est ça, c'est ça... Ça n'en finissait plus, les gens tombaient du ciel, sortaient des nuages, il avaient des têtes en forme de hublot et leurs bras s'allongeaient, sortaient des manches et les mains découpaient l'espace en petites tranches de toutes les couleurs... Tout s'est arrêté brusquement quand un gamin s'est collé au hublot de sa mère. Dis maman, c'est quoi un Dragon de Lune ? Chut, mon chéri, le monsieur vient juste de s'endormir, l'avion va décoller...   
 
Bon, il se fait tard et j'ai du travail. Le docteur m'a dit que je pouvais aller m'occuper à la cafétaria de l'établissement. Il est fin ce docteur, il a bien vu que j'étais de la partie. Je vais offrir une tournée à tous les pensionnaires et décorer le bar avec quelques icônes. Si j'ai le temps, on pourra jouer à Photo Explorer...
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Photo Explorer
commenter cet article

commentaires

Lastrega 01/07/2012 09:56


Le cirque Tetrallini... mais je sais, tout le monde s'en fout


Quant à "Béla Lugosi" c'est le nom de l'acteur qui avait joué dans "Le comte Dracula" Chuis c...

Lastrega 01/07/2012 09:38


Ah ! Merci pour le "Kalinka" Patrick. Et désolée de m'être trompée de mannequin. En fait, Leila Hyams jouait bien dans ce film mais sous le rôle de Venus ;
Wallace Ford, n'était autre que Phroso, Olga Baklanova, c'était bien la méchante Cléopâtre, Olga Roderick, la femme à
barbe (enceinte), Henri Victor, Hercules ; et nous retrouvons enfin dans les rôles principaux : Harry Earles qui est Hans et la petite
blonde de la photo Daisy Earles dans le rôle de Frieda.


Pour info, (et des fois que ça en intéresserait certains), Daisy Earles et Harry Earles qui étaient donc femme et mari dans "Freaks, la monstrueuse parade", étaient en réalité soeur et frère dans
la vie, étaient Allemands et s'appelaient en fait "Schneider". "Earles" étant le nom de leur mentor. Daisy et Harry avaient deux autres soeurs. Ils étaient tous atteints de nanisme (pas leurs
parents) ; si bien qu'ils étaient connus sous le nom de "Dolls Family, la maison de poupées". Daisy et Harry Earles ont toujours fait du cinéma. "Freaks..." a été tourné en France et au cirque
Bela Lugosi qui se produisait dans toute l'Europe (mais faut que je vérifie pour le nom du cirque). Tod M. a réalisé ce film en 1932.


Alors Heureux ?


 

Patrick 30/06/2012 23:53


Voilà, Lastrga ! Voilà ! Je m'étais juste un peu assoupi ... Faut dire que le cocktail du Docteur Guislain est délicieux... Et bravo pour la monstrueuse parade...  mes
hommages à Daisy Earles, la petite Frieda... 

Lastrega 30/06/2012 20:28


Tu m'as censurée ou quoi le barman. Je te demandais si tu pouvais me passer un petit coup de "Kalinka" par les Choeurs de l'Armée Rouge, ce ne serait que justice avec tout ce que
j'en ai bavé. Ca avec un ptit coup de rouge... bien sûr, parce que la vodka, je supporte pas...

Lastrega 30/06/2012 20:24


Dis Barman tu crois pas que j'aurais mérité que tu me passes "Kalinka" des Choeurs de l'Armée Rouge .... avec tout ce que j'ai bavé...


J'vais ptête ben me servir un petit gorgeon pour arroser ça ... Pas de Vodka, malheur !