Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 16:30

Ecrits vains

 

« À l'occasion de la Fête des Envies, racontez-nous la plus belle histoire que vous ayez vécue avec votre magasin », proposait récemment une grande surface.  

 

Si vous n’avez pas d’idées, le plus simple est de vous rendre sur internet et de découvrir une nouvelle application en matière de création littéraire. Nous n’en ferons pas la publicité ici, mais sachez qu’il est désormais possible d'écrire un livre en sept leçons depuis son mobile ou une tablette. La méthode d'écriture serait reconnue par les institutions ( ??? ) et permettrait de transformer une œuvre virtuelle en un livre numérique ou papier. Étape par étape, une coach littéraire virtuelle prodigue les leçons, agrémentées de conseils spécifiques pour la réalisation d'un manuscrit avec une publication à la clé.

 

Pas de soucis pour sa diffusion, car vous pouvez vous rendre sur un autre site, de distribution cette fois, et participer au projet novateur d'«expédition anticipée».  Votre livre sera en effet expédié au client potentiel avant même que l’internaute ait validé son panier et cliqué sur le bouton «Acheter».

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article

commentaires

Liliane 06/02/2014 12:29


Ouaouhhh ! Il faut vite que j'exploite le filon.... Donc une application, du copier-coller, un site de publication et le tour est joué !

Lza 05/02/2014 15:13


Il n'y  a plus qu'à espérer que les tablettes sont pourvues d'un très efficace correcteur d'orthographe ou même de français! quant aux impropriétés de vocabulaire, ça promet de belles
séances de rigolade, ou de rage impuissante...

Jean 04/02/2014 20:30


C'est quand même un peu laborieux quand on pense que l'on peut faire un excellent bouquin avec une trentaines de copier-coller. D'ailleurs, c'est comme ça que j'ai écrit mes polars. Ni vu, ni
connu !

danielle 04/02/2014 19:13


On n'arrête pas le progrès... en matière de filouterie !