Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 15:00

 

 claude-bachelier-en-seance-de-dedicace.jpg Ils n’ont pas rencontré « Angèle Cartier » mais ont fait sa connaissance grâce au livre de Claude Bachelier publié chez Zonaires éditions. Voici quelques témoignages de lecteurs qui ont souhaité partager leur plaisir…

N’hésitez pas à les rejoindre en commandant le livre sur http://www.zonaires.com

 

Premier livre, certes pas un premier écrit, mais un coup de maître ! L’auteur nous brosse un portrait saisissant d’un personnage ayant eu une histoire hélas fréquente au cours de 2 conflits mondiaux. Ce qui est intéressant et remarquable est le choix d’alterner l’histoire factuelle avec les dialogues avec son héroïne ainsi que sa démarche. Il y a des périodes, des situations vécues par l’auteur et une réelle connaissance du milieu rural et de sa région, les faits historiques sont également bien mis en exergue. Bravo en tout cas ! Jacques M.

*** 

Et bien ça y est ! Je l’ai reçu, je me suis jetée dessus, je l’ai lu et… ça m’a plu !

J’ai particulièrement apprécié l’alternance des chapitres, donnant le point de vue de deux personnes, l’un très vivant, l’autre plus guindé, classique d’une biographie conventionnelle. Ce qui préserve d’un écrit plat et sans relief. C’est un procédé astucieux qui m’a emballée.

Et le personnage d’Angèle Cartier ! Quel bonheur ! Voilà une dame que j’aurais aimé connaître. A-t-elle réellement existé ? Ou est-elle sortie toute fraîche du talent de Claude ?

Par conséquent, livre à recommander à ceux qui veulent passer un bon moment de lecture. Yvonne O.

***  

La lecture du livre Angèle CARTIER de Claude Bachelier par la véracité de ses évocations de la vie du monde agricole au début du XXe siècle fait revivre, tant par les situations que les expressions, le passé connu ou raconté par nos parents, passé souvent difficile et laborieux.

La présentation en parallèle de l’interview madame Cartier et du récit de sa vie fait qu’à la fin de la lecture, Angèle Cartier nous semble si proche, au point de croire, qu’elle a fait partie de notre voisinage, voire de notre famille.

Nous avons lu avec intérêt et passion ce livre. Éliane et Marcel L.

    ***  

Quand vous commencerez « Angèle Cartier » vous ne pourrez plus le lâcher.

Angèle au crépuscule de sa vie, retrace son existence à François écrivain public.

Elle nous fait vivre de l’intérieur la vie paysanne du début du siècle dernier avec ses us et coutumes, ses forces et ses faiblesses et surtout avec beaucoup de dignité les conséquences des deux guerres sur la vie des humbles. Elle est sans complaisance avec les « combattants de la dernière heure » et exprime avec beaucoup de lucidité l’hypocrisie humaine.

Adorable Angèle… elle fait partie de ces personnages ou plutôt de ces personnes que nous aimons et qui ne nous quittent pas.

Merci Claude pour ce magnifique livre plein d’émotions. Paulette G.

    ***  

C’est à mon tour de dire combien j’ai aimé ce livre touchant, simple, que l’on sent, inexplicablement, « proche » des réalités de la vie, d’une vie comme tant d’autres – comme trop d’autres : ballottée entre les guerres, frappée par les morts violentes et pourtant toujours debout, Angèle reste digne et battante jusqu’à ses derniers jours… peut-être attendait-elle sans le savoir celui qui devint son (si talentueux) biographe ?

J’ai apprécié la chronologie bouleversée et dans laquelle, pourtant, on ne se perd jamais, et comme d’autres je n’ai pas pu lâcher ce livre une fois commencé.

Bravo à l’auteur pour sa sensibilité, et bravo à Angèle, si elle nous écoute, d’avoir su aimer, avec une belle philosophe, une vie qui ne l’a pas ménagée. Emmanuelle CT

***  

Dauphiné Libéré du 11 juillet 2014  

C’est en présence de son éditeur Zonaires éditions et de la libraire Sylvie Cuzin que Claude Bachelier a dédicacé dernièrement son ouvrage « Angèle Cartier ».

Un personnage tout droit sorti de l’imagination de l’auteur et qui, au fil des pages, devient tellement présent que le lecteur peut avoir l’impression de l’avoir déjà rencontré.

Passionné d’histoire Claude Bachelier voulait que l’histoire se déroule sur le long terme et englobe des périodes troublées. Il a donc choisi d’intégrer dans ce roman des évènements qui ont marqué le vingtième siècle.

« Je me suis pris d’amitié pour ce personnage que j’ai créé au fur et à mesure que le roman avançait ». Un peu comme cet autre personnage François Rettaz, à qui il laisse le soin de raconter cette histoire et qui, jour après jour, découvre chez Angèle une femme exceptionnelle.

« Mes personnages, dit-il encore, ne sont pas des héros. Ce sont des gens de tous les jours avec leurs bonheurs, leurs chagrins. Des gens confrontés au quotidien, avec ce qu’il a d’exceptionnel parfois, de banal souvent et de difficile trop souvent ».

L’auteur rappelle que les personnages historiques qui sont ses références sont tous des gens qui n’ont jamais baissé les bras. Angèle Cartier est de ceux-là.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans chroniques littéraires
commenter cet article

commentaires