Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 14:00

Chanson-JC.jpg

A la mémoire de Monsieur Yves Berger

 

Chanson de Jean Calbrix, auteur d' Un automne en août

Pilonné par les bons soins de Monsieur Manuel Carcassonne

 

 

                                   Connais-tu la chanson Coquine et désuète ?

                                   AA coule à l'envers, A Saint-Omer pardi.

                                   RaRement un cours d'eau Remonte le lundi,

                                   CarCassonne en est coi Comme carpe muette.

 

                                   Au diAble, se dit-il, A la voir si fluette

                                   Sur leS blancs nénuphars. Soudain, un beau mardi,

                                   S'en va Sens opposé, Sûr jusqu'au samedi.

                                   Où sitôt On inverse, Oh la belle bluette !

 

                                   N'est-il Nul truc ainsi, Nul machin sans pareil ?

                                   Nier tout uN bon sens, Niera-t-on le soleil ?

                                   Entonnons cE refrain, Et laissons l'Aa faire :

 

                                   Harpe chère à Horace, Honore ce sonnet,

                                   Etonne l'éditEur En cette grande affaire,

                                   Puisqu'il faut Parler franc, Près de son gros bonnet.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Poètes et rêveurs
commenter cet article

commentaires

Robert 26/11/2011 08:17


Remarquable : C  AA  RaR  CarC  Au diA  Sur leS  S'en va S  Où sitôt O ... progression arithmétique en comptant tous les caractères entre les
majuscules sauf les blancs ! Beau travail oulipien !

Arthur 17/11/2011 21:15



Un sonnet triplement acrostiche sans faute de prosodie. Etonnant non ?