Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 19:04

noemie-copie-1.jpg 

Elle n'est resté qu'un petit moment au café mais cela lui a suffit pour lui donner envie de nous laisser une trace de son passage. Son poème, dédié à notre dernier "transit" mérite sa place au menu du jour. Merci Noémie.

  

Sur le quai d'une gare

Des visages froissés sur le quai d'une gare

Quand la nuit s'évapore au petit matin gris

Des serments, des adieux, des rires et des cris

D'une foule pressée, en ce bruit, qui s'égare.

 

A l'approche du train, des baisers échangés

Des sanglots et des pleurs, de cruelles ruptures

Le murmure des mots pour panser les blessures

Lorsque l'âme se blesse aux rêves effrangés.

 

Dans la foule, une femme au sourire qui passe

Ondoyante et gracile en sa robe d'été

Laisse sur son passage, en ce lieu tourmenté

L'ivresse d'un parfum, quand son ombre s'efface.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Transit et variations
commenter cet article

commentaires

Pharmidea 05/10/2010 17:04



Beau poème.



Lastrega 28/09/2010 20:13



Encore Bravo ! Noémie pour ton poème plein d'espoir en néoclassique "Demain" et que je découvre seulement ce soir. Mais si j'osais, je te dirais que ma préférence va à "Sur les quais
d'une gare", car j'ai un faible pour la poésie disons classique (parfaitement classique, je ne sais pas si ce poème l'est vraiment au regard de la prosodie, mais il est quand même
plus "classique" que le second. Il n'empêche qu'il est magnifique).



Nicole L. 28/09/2010 08:59



Il faut rester optimiste, Noémie.Chaque génération traverse des zônes de turbulence.Ce qui te semble insoluble aujourd'hui sera résolu demain. Garde confiance en toi. Il y a toujours de bonnes
choses à prendre dans la vie.Le fait d'avoir une plume avec laquelle tu peux t'exprimer est déjà un atout. Bravo pour ce joli poème!



Noémie 26/09/2010 17:46



J'ai été fort surprise et un peu gênée de me savoir à l'affiche dans ce "Compartiment poète". Ce n'était pas mon but initial. Je voulais juste faire connaissance avec toutes ces personnes
qui ont beaucoup de talent et qui, par leur expérience peuvent me donner l'envie de continuer à écrire des poèmes. En écrivant ces mots, je ressens quand même,  je dois l'avouer, une
certaine joie d'être publiée sur Calipso. Une dame me demande depuis quand j'écris des poèmes. Difficile de répondre, car toute petite, j'aimais gribouiller quelques vers en mettant la rime,
sans être respectueuse de la prosodie, car j'étais trop jeune pour en avoir connaissance. L'ambiance à la maison s'y prêtait. Ma mère aimait déclamer quelques vers lors des fêtes de famille.
C'est sans doute dans ce cocon poétique familial que l'envie d'écrire s'est installée. Je remercie toutes les personnes qui ont eu la gentillesse de m'adresser des messages
pour m'encourager. Quant aux concours, j'aimerais y participer, mais mon père gendarme pour que les études passent en priorité, tout en me conseillant de cultiver cette part de rêve à
mes moments perdus. Ce sera pour plus tard! J'ai retrouvé un de mes poèmes, écrit il y a deux ans,  sur le monde tel que j'aimerais qu'il soit. Sans doute une utopie?


DEMAIN


A l'aube de demain, les vers seront des armes


Comme un chant caressant où s'envolent les mots


Pour combattre la guerre et en chasser les maux


A l'heure où les canons font couler tant de larmes.


 


Pour ne plus voir la flore et les êtres souffrir


Quand se joindront les mains au rythme d'une ronde


La plume du poète, en refaisant le monde


Nous donnera la clef d'un meilleur avenir.


 


Demain, s'écoutera, comme une mélodie


Les trilles de l'oiseau, au parfum d'espérance


Pour venir nous offrir, par delà nos errances


Le plaisir de goûter ce présent qu'est la vie. 


 


 


 


 


 


 



Marie 26/09/2010 10:23



Bonjour Noémie ! Ca m'intéresse de savoir depuis quand tu écris de la poésie et si tu penses un jour prochain participer à des concours où tu aurais vraiment toutes tes chances d'obtenir une très
bonne place.