Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 10:00

Couv avant l'exil-copie-1

 

Le livre « Avant l’exil, j’étais quelqu’un  - Paroles de réfugiés » sort aujourd’hui. Il est finalement édité par l’association Apardap (Association de Parrainage Républicain  des Demandeurs d’Asile et de Protection) qui pourra ainsi bénéficier de retours financiers plus conséquents. apardap@gmail.com  

 

Que soient remerciés tous ceux qui ont contribué à la naissance de ce livre et en particulier celles et ceux qui ont pris le risque de dire et d’écrire pour qu’on sache qu’avant l’exil, ils étaient quelqu’un et qu’au-delà des épreuves, ils continueront à l’être.

 

Quatrième de couverture :

 

Partir pour être un étranger, un émigré

Partir pour perdre son identité

Partir pour être un sans-papiers …

 

Je suis un homme, oui, citoyen d’un pays tiers

Dès  lors que je sors de celui-ci, suis devenu : l’immigré …

 

Je repensais souvent à ces lieux de mon enfance que j’avais été obligée de quitter : un endroit magnifique, entouré de belles cases, de grandes forêts, avec la rivière, le Conseil des vieux Sages, la joie entre les gens, l’amour des parents, le respect des personnes âgées…

 

J’y ai connu des difficultés énormes, l’amertume, des douleurs infinies. Mon but comme celui de mes compagnons était de traverser le pays jusqu’à Nouakchott …

 

Lorsqu’on doit faire une confession, on doit vous soumettre à un traitement mécanique, sans ça vous allez toujours vous déclarer innocent. Ici vous appelez ça la torture, mais là-bas, c’est la procédure, on appelle ça la procédure, ça fait partie de la procédure d’investigation…

 

Ensuite, avec mon bac scientifique, j’ai fait la formation. Ce n’était pas facile. Pour quelqu’un qui faisait un travail intellectuel, devenir ouvrier ce n’était pas facile. Et puis j’ai eu mon diplôme de plombier…

 

* * *

 

NB : Les personnes qui ont généreusement répondu à l’appel au financement participatif via le site Kiss Kiss Bank Bank recevront directement le livre ces prochains jours.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans chroniques littéraires
commenter cet article

commentaires

Martine 03/04/2014 10:42


J'ai hâte de le lire. Merci