Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 16:17

Une nouvelle de Patrick Essel en plusieurs épisodes

En douce, c’est comme ça que j’ai pris le cutter qui traîne sous le comptoir. Un gros cutter de magasinier avec une belle lame bleue comme la nuit. J’ai reniflé un bon coup et j’ai dit :

- D’accord, on va le faire.

- Et comment qu’on va le faire !

- Et pour mes comptes on s’arrange comment ?

- Rien de prévu. C’est pas dans mes habitudes.

- Des clous !

- Répète voir ?

- Je dis des clous, je ne suis pas votre amie.

- C’est vrai.

- J’ai des comptes à rendre, vous comprenez ça ?

- Tu comptes quoi au juste ?

- Le nombre de papillons qui planent au-dessus de la Femme sans Tête.

- C’est tout bête ton job.

- Tout bête, c’est ça.

- Rien d’autre ?

- Si, bien sûr.

- Et alors ?

- Le plaisir ! Çà compte le plaisir, non ?

- Sûr que ça compte !

- Et donc il y a la question de l’entrain, nous autres on se démène forcément mieux avec une bourse à chauffer dans le point de mire.

- Par pure gourmandise, c’est tout.

- Vous auriez bien meilleure allure, aussi.

- Va savoir ! Mais t’en fais pas, je vais te le faire bon prince si c’est ta marotte. Donc, disons que si on en profite pour de vrai, je veux dire que si on s’autorise des petites choses toi et moi, des trucs pas courant tu vois, j’ai dans l’idée que je pourrais bien revenir demain soir avec une surprise. J’imagine que ça t’intéresse une surprise.

J’ai fait oui de la tête sachant qu’il ne ferait que reprendre le cours de ses petites affaires.

Sans le quitter des yeux, je suis passée de l’autre côté du comptoir et lentement, presque sur la pointe des pieds, je me suis approchée.

- C’est ça ! Viens, viens doucement ma petite poulette…

J’ai entrouvert mon chemisier et laissé saillir un petit bout de sein.

- Enfin, quelque chose d’engageant ! De tout à fait saisissant ! Je savais que ça te disais bien au fond. Tu vois, j’ai des tas d’idées qui me viennent pour le coup, ça va être au poil, tiens, j’vais te dire ce qu’on va se faire, là, tout de suite, avant de s’y mettre…

- On va se prendre deux bonnes Bud, c’est ça ?

- Au poil ! Des Bud et tout le tintouin qui va avec, c’est exactement comme ça que je vois les choses.

à suivre …

Partager cet article
Repost0

commentaires