Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 16:59

Au café, tout le monde apprécie son esprit éclairé et sa virtuosité à nous en faire voir de toutes les couleurs ; après une longue absence Jean-Claude Touray fait sa rentrée.

 

 

Cassée

 

On lui avait bien dit… ce n’est pas faute d’avoir été prévenue… Dans son état, elle ne pouvait plus rester seule chez elle, c’était évident. Un jour ou l’autre, il fallait s’attendre à l’accident.

Elle pouvait ranger ses lunettes " pour voir de près ", dans le four à micro-ondes et l’avoir oublié une minute plus tard. Elle ne retrouvait ses bésicles et la faculté de lire le journal, que lorsqu’elle pensait à s’occuper de sa chatte Grisette et qu’elle entreprenait, à l’heure du brunch ou du souper, de tiédir une tasse de lait pour ce félin délicat.

- Tiens, mes carreaux disait-elle, j’aurais pu encore les chercher longtemps…

Tout cela en ayant sur le nez ses lunettes " pour voir de loin "… . A condition de ne pas les avoir temporairement égarées. Par exemple en les plaçant avec sa ménagère, dans le tiroir du buffet. Heureusement, elle avait gardé l’habitude du service pour marquer le jour du Seigneur. En mettant le couvert pour le déjeuner du dimanche suivant, elle retrouvait ses lorgnons, à côté de son couteau et de sa fourchette en métal argenté.

- Tiens, mes autres carreaux disait-elle, j’aurais pu encore les chercher longtemps…

Pas étonnant que dans ce contexte, l’accident ait fini par se produire avec toutes les fâcheuses conséquences que l’on imagine. Passons par pertes et profits la rupture du col du fémur : à partir d’un certain âge, elle est inéluctable. Mais la vieille dame s’est cassé en outre un tibia, un péroné, deux côtes premières et trois côtes découvertes.

A force de tournicoter à chercher ses lunettes, elle a fini par tomber dans un gigantesque trou de mémoire.

D’où une fort mauvaise chute.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso nouvelles
commenter cet article

commentaires

claude romashov 10/09/2009 13:50

Tendre et triste constat des oublis de l'âge.

ysiad 08/09/2009 09:48

même avec une chainette cette vieille dame serait tombée dans un trou de mémoire alors autant ne pas attacher ses lunettes à son cou et les laisser traîner partout.

Jean-Claude 07/09/2009 23:07

Bien, Patrick, le nouvel uniforme des serveuses du café

danielle 07/09/2009 18:16

Derrière l'humour, on sent percer une pointe de tendresse, non? Blague à part, il m'est bien arrivé, il y a très longtemps, de ranger mes rouleaux à mise en plis... dans le frigo! Le stress du boulot...

Sév 07/09/2009 18:03

SoirBon.