Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 10:30

La lettre secrète de Barack à Jacques, que vous avez toujours rêvé de pouvoir lire (pour faire la nique à Nic’) (Traduite par la correspondante de Calipso)

 


My dear Jacques (Mon cher Jacques),

 

I will try to write in French (Je vais essayer d’écrire en français). Ta lettre, elle m’a fait vraiment beaucoup plaisir. Je l’ai piquée sur le mour de ma chambre tellement j’étais content que tu m’écrevisses et mon moral, il a été vraiment bousté au milieu du fucking mess (joyeux désordre) que l’autre type il a laissé partout derrière loui. Dingue. Incredible ! J’ai doû passer toute la White House (Maison Blanche) au Javel laCroix (Javel laCroix) avant de t’écrire, et pouis ça pouait la saucisse grillée dans la couisine, fuck (flûte). L’odeur des saucisses grillées, c’est vraiment fucking bull shit (un peu pénible).

 

Je t’écris pas seulement pour te raconter mes malheurs mais pour te dire que j’approuve l’action de ta fondation pour le dialogue des coultoures. We do agree on this point (Nous sommes d’accord sur ce point). C’est very very important (très très important), le dialogue des coultoures. Il faut que les coultoures, elles dialoguent bien. Si les coultoures, elles avaient bien dialogué, il y aurait encore tout plein d’Indiens dans les prairies et des teepees (tipis) et des bisons aussi (1). Sans dialogue des coultoures, c’est la crisis (criiiiiiise). Prenons two men (deux hommes) qu’ont vraiment rien à voir, et mettons-les face à face : On the left hand side (à gauche) a métis (un beau métis grand et athlétique, élancé, élégant et au sourire si doux, Ulysse en mieux et en beaucoup plus sexy), on the right hand side (à droite), an awful bloody little pignouf (un type genre schtroumpf) who messes around like a bloody fucking bad boy (qui fout la merde comme un sale môme mal élevé) : I bet you that in less than two minutes, they would fight each other (j’ te fiche mon billet qu’en moins de deux minutes ils vont se tarter la gueule) (surtout si le grand beau métis séduisant sait que le schtroumpf a pas arrêté de s’empiffrer de saucisses avec son prédécesseur, un faux cow-boy à vraies Ray-Ban 2).

 

Je t’envoie avec beaucoup de plaisir qui est le mien un petit chèque de don (20 000 000 dollars) pour le dialogue des coultoures ainsi qu’un colis de pop corn à manger devant la télé, (as I read somewhere that Bernadette was a bit reluctant to cook on Sunday night) (parce que la Bernadette elle se met en grève le dimanche soir rapport à la bouffetance).

Good (Bien).

Ton action, laisse moi te dire qu’elle est vraiment vachement cool et que tou es un vraiment good guy, (chic type), et que tou tapes vraiment trop bien sour lé cul (ass) des vaches. On a plein de points communs. Comme toi, I love la tête de veau sauce Gribiche. Come over whenever you want (passe me voir quand tu veux), we’ll go to the Hullahoops (on ira au Hullahoups).

Bye bye, my friend (au revoir, mon ami)

A kiss to Sumo. (la bise à Sumo)

Yours, (Ton)

Barack (Barack)

 

1 Note perso de la traductrice.

2 Note perso de la traductrice.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article

commentaires

LAMY Jacques 13/05/2009 16:07

Ilé for poçible que je né sézi keu l'U mour é non la kalité du fransai et 2 l'anglè... dent seu kafé litérère...  Mais l'humour c'est déjà bien, non ?.MEA CULPA !.

lacorrespondantedecalipso 13/05/2009 08:42

en direct de OuachintonneIl se pourrait que Mister Lamy ait zappé le deuxième degré du texte...

jean 13/05/2009 00:43

Jusques à quand, Jacques. jusques à quand ?Il est rudement balaize Barak ; il a bien vu que le point faible de Jacot, c'est le cul  des vaches.

LAMY Jacques 11/05/2009 11:33

J'ai trouvé ce texte amusant..Mais de là à reconnaître  au mauvais français et au mauvais anglais qui le constituent une quelconque "valeur littéraire"  (Café littéraire n'est-il pas ?), je ne franchirai pas ce fossé...

Léonie 11/05/2009 11:06

Finalement, avec une bonne traduction googlelienne et un prompteur, Barack pourrait se présenter aux présidentielles en France. Son style n'est pas plus mauvais que celui de nos actuels discours présidentiels. Il est pas pire, comme on dit chez moi.