Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 22:11

Temps d’attente ou tant d’attentes ? On entend bien ce qui peut se jouer dans la durée de l’épreuve et à l’approche de sa conclusion. Pourquoi l’un découvrira-t-il avec émerveillement que ses mots ont été entendus, qu’ils seront lus et dits par d’autres, qu’ils s’épanouiront peut-être dans une folle exclamation… et que l’autre restera dans le brouillard, sans joie, proprement et simplement précipité sans cérémonie dans la banalité… C’est douloureux, obsédant et éreintant mais fort heureusement nous savons que toute médaille a son revers et que les jours d’après chacun continue à vivre avec le soupçon insensé, que peut-être tout ça ne voulait rien dire…

Avec par ordre alphabétique les dix textes sélectionnés pour l’édition 2008 
" Passages rebelles "

Avec les anges

D’une rive à l’autre

La femme à Jean

La peau du loup

La tombe de Madame

Le rosier jaune

Memento mori

Quelqu’un de passage

Sauver sa peau

Un dimanche à la mer

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Concours de nouvelles 2008
commenter cet article

commentaires

EmmaBovary 06/09/2008 18:10

Bravo Magali! Une belle liste transformée en poème!Et donc pour moi, c'est :((Tant pis!

M agali 06/09/2008 17:46

Et si on listait comme ça, un petit poème pour féliciter les heureux concurrents?


Le rosier jaune
Sur  la tombe de Madame
Quelqu’un de passage
La femme à Jean
Memento mori
 
Sauver sa peau
La peau du loup?
D’une rive à l’autre
Avec les anges
Un dimanche à la mer

estelle Goutorbe 05/09/2008 10:33

Dommage également! Première expérience d'un concours de nouvelles, mes personnages m'ont accompagné tout l'été!Cela me donne envie d'écrire encore et encore. Bravo également pour le dialogue photos et textes de ce site.Jacky alias Paul B

Lastrega 05/09/2008 07:30

Pourquoi... dommage ? Une étincelle de vie, une simple illusion pour le gagnant du jour que la plume qui est la sienne devra marquer le temps de son vivant, et peut-être, pourquoi pas, post mortem. Un état de grâce pour lui, dans l'attente d'une reconnaissance, après bien des déboires peut-être. Nous sommes les "écrivains" de l'éphémère.... Ne jamais perdre ça de vue...Donc, point de déception pour moi. C'est comme en compétition, c'est le meilleur du moment qui gagne. Un coup à toi, un coup à moi.... En tout cas, un GRAND BRAVO aux dix meilleurs... du jour,et aussi un GRAND MERCI à Patrick L'Ecolier qui sait, en quelques mots (sublimes) si bien nous résumer... la vie. Et la photo est très belle, comme d'habitude. ASA. A chacun son tour...

Patrick 04/09/2008 23:59

Dommage...