Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 16:37

Numéro 8 de " A propos de… ", une chronique signée Gilbert MARQUÈS

 

Quatorze juillet / Quinze août

Deux fêtes rallongeant les congés ; l'une symbole de la laïcité et l'autre religieuse mais passons sur la contradiction donc…

Période morte durant laquelle rien d'extraordinaire n'est censé se produire !Rien = mot merveilleux synonyme de vide, d'absence ou, pour les optimistes, voulant dire que tout va bien dans le meilleur des mondes.

En cet été mirifique illuminé par les feux d'artifice du 14 juillet et ceux moins sympathiques des Jeux Olympiques accueillis par une Chine prompte à jeter de la poudre aux yeux, il ne se passe presque rien sauf que :

- Le peuple tibétain est toujours victime des violences du totalitarisme chinois mais qui s'en soucie ?

Exemple de conversation dans un couple ordinaire de notre univers franchouillard :

- Chérie, qu'est-ce qu'on mange ce soir ?

Peu après, la bouche pleine, juste quelques commentaires, admiratifs ou ironiques ?, à propos des images déversées par la télé sans avoir de nausée :

- Tu te rends compte, après avoir réquisitionné des travailleurs dans tout le pays et les avoir fait bosser comme des forçats

(sous-entendu des nègres parce qu'on a gardé un fond de racisme dans la mémoire inconsciente), le gouvernement les renvoie dans leur lointaine province. Décidément, les Chinois ont l'art de faire place nette ! (Dans un lointain passé, ce fut avec les chars mais la place Tian' anmen de sinistre souvenir a-t-elle conservé gravé dans l'asphalte l'empreinte des chenilles ?)

Et en même temps, de compatir avec le désespoir de nos athlètes auxquels la médaille d'or était promise parce qu'ils avaient tout fait durant des lustres pour l'obtenir alors qu'ils n'ont en fin de compte qu'une médaille en chocolat fondant sous leurs larmes d'excuses. On ne peut pas gagner à tous les coups…

- Mais Monsieur, c'était important, non ?

Les Français cependant qui n'en sont pas à un paradoxe près, se lamentent sur leur pouvoir d'achat en berne mais partent tout de même en vacances. Faut bien oublier, la morosité ambiante ne pouvant pas décemment rimer avec été.

Il sera toujours temps de voir à la rentrée pour rouspéter.

Les Russes, toujours bien intentionnés mais éprouvant encore une secrète rancune d'avoir vu le bloc soviétique éclater, essaient de sauver les miettes de l'empire déchu. Rien de tel qu'un petit envahissement militaire pour ramener les velléitaires à plus de raison et la Géorgie à rentrer dans le rang.

- Quelle idée de faire les yeux doux à l'Europe, hein ? Les parlementaires de l'ONU peuvent toujours causer, on va pas se laisser dépouiller de nos anciennes colonies et tant pis pour les dégâts collatéraux. Qui sait faire une omelette sans casser des œufs ? Faute d'avoir la suprématie au J.O, faut continuer à faire parler de nous !

Voyez, il ne se passe presque rien, enfin rien d'important puisque personne ne parle plus du conflit israélo-palestinien, des otages détenus un peu partout comme si depuis la libération d'Ingrid BETANCOURT, il n'y en avait plus. Même les catastrophes naturelles semblent avoir pris des vacances !

Les Jeux Olympiques marquent une trêve internationale durant laquelle il est convenable de ne pas aborder les sujets qui fâchent. Faut donner une image irréprochable de ce qu'est l'Occident. Rien d'autre ne doit importer puisque selon certains, ce serait l'opportunité rêvée pour permettre à la Chine de s'ouvrir aux autres nations sauf que les Chinois s'en fichent pas mal et sont sûrs de leur fait. Ils ont moins besoin de nous que nous d'eux pour maintenir le précaire équilibre du capitalisme narquois dont ils sont capables d'user pour nous étouffer.

Dans notre immense naïveté et notre inconsidérée suffisance, beaucoup d'entre nous continuent à les considérer comme un peuple en voie de développement. C'est oublier qu'il s'agit d'une civilisation millénaire qui malgré les soubresauts de la Révolution Culturelle, a su garder intactes culture et traditions parmi lesquelles le confucianisme. Malgré les conditionnements idéologiques dont ce peuple a pu être l'objet, les sévices de toutes sortes infligés par une classe dominante, les gens… ordinaires ont conservé une liberté d'esprit qui s'est forgée au fil des siècles et qui contrairement à beaucoup d'autres mieux connues comme l'Egypte antique, a su traverser le temps et l'histoire.

Alors, cessons de regarder les Chinois avec une condescendance hypocrite et apprenons d'abord à balayer devant notre propre porte avant d'essayer de leur donner des leçons de savoir-vivre.

Certes, les Droits de l'Homme sont bafoués en Chine et nous devons effectivement le dénoncer. A remarquer d'ailleurs que toutes les tentatives initiées par les athlètes eux-mêmes ont été désavouées par les instances sportives ou politiques. Les deux ne feraient pas bon ménage, paraît-il…

Toutefois, ces droits ne sont-ils pas également souvent ignorés à quelques pas de nous avec les centres de rétention, les quotas de sans papier à renvoyer chez eux et de manière plus insidieuse, au moyen de toutes les attaques portées en direction du Code du Travail, de toutes les atteintes aux libertés fondamentales vilipendées par une batterie de nouvelles lois prises sous des prétextes sécuritaires et de salubrité publique : défense de fumer, de dépasser ceci, d'oser faire cela et même de pisser dans la nature sous peine d'amende… Sans parler de la honte qu'est la survivance des Restos du Cœur, du provisoire qui dure parce qu'il y a de plus en plus de pauvres même parmi ceux qui auraient la chance d'avoir du travail ! Pouvons-nous nous permettre de donner des leçons en nous prenant en exemple ?

A quand les caméras branchées dans les déjà semi-prisons que sont nos maisons ou nos appartements que nous transformerons bientôt en bunker ? Et quelles différences au fond avec le régime chinois ?

Non, décidément, il ne se passe rien, enfin… rien ou presque de nouveau sous le soleil larmoyant de ce mois d'août.

                                                                                         Aussonne, le 12 Août 2008

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans A propos de...
commenter cet article

commentaires

Lastrega 24/08/2008 10:42

Dieu a fait le monde de rien. Le rien perce. (Paul Valéry).

danielle 22/08/2008 17:13

J'applaudis des deux mains à cet article. Qui sommes-nous en effet pour donner des leçons de "droits de l'homme"? Les sans-papiers à renvoyer chez eux, on n'en parle même plus, c'est l'été, mais les préfets , eux, profitent de cette trêve estivale pour accélérer le mouvement! Droit au travail, droit de manger à sa faim, droit d'avoir un toit décent, droit à la santé sont mis à mal. A part ça, c'est vrai, il ne se passe pas grand chose sous la pluie de ce mois d'août.Si, dix jeunes soldats sont morts en Afghanistan. Ils ont eu droit à de bien belles funérailles, en présence de tout le gratin, et retransmises en direct à la télé, ah oui une bien belle cérémonie  qui a dû beaucoup atténuer le chagrin des familles. Drôle de pays!