Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 12:23

On lui avait parlé d’une association d’entraide dans un pays voisin. Des humanistes qui faisaient attention à la douleur. L’opportunité d’une ouverture lui avait donné quelques sueurs mais elle s’était très vite ressaisie. Pendant des jours elle avait écouté les recommandations, les avertissements, les convictions des uns et des autres, les amis comme les docteurs, sans rien leur objecter ni réprouver. Elle ne voulait pas partir sur un coup de tête ni s’engager à la légère. Mais quand sa mère avait acquiescé, s’en remettant aux seuls cris de son cœur, une intense bouffée de chaleur l’avait illuminée. Le voyage en train était tout indiqué avait-elle dit, pour soutenir sa résolution ou y renoncer.

Elle raffolait du train. Elle aimait écouter le bruit du temps sur les rails, sentir filer la terre comme le ciel, se laisser aller d’espace en espace et revisiter au couchant les villes lumières. Elle aimait les regards songeurs ou distrait des autres voyageurs, le léger balancement des corps quand la rêverie les accaparait totalement. Elle aimait le passage du contrôleur et avec lui, les brusques retours au monde. Elle avait tant aimé son premier grand voyage, celui qui avait donné sens à sa vie.

Quand les portes du wagon se refermèrent et que sur le quai résonna le coup de sifflet du chef de gare, elle sut qu’elle ne ferait plus marche arrière. Un groupe de jeunes gens rieurs et cajoleurs avait trouvé refuge dans son compartiment. Elle les avait bénis de son plus beau sourire. Quand la nuit prit corps, elle remercia sa bonne étoile de lui avoir offert le bon train. Au moment de fermer les yeux, l’image d’un homme en chemise blanche se joignit à ses pensées. Un homme bienveillant qui allait l’aider à effacer la frontière la séparant de son cher époux disparu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans Transit
commenter cet article

commentaires

ysiad 11/06/2008 14:59

Elle aimait écouter le bruit du temps sur les rails...C'est très bien vuOù tout cela mène-t-il ? C'est bien que ce soit ouvert.8RL

Patrick 09/06/2008 23:11

Merci pour ton écoute Marie-Catherine et merci pour le partage Régine. DBA. On peut effectivement se demander où se rend cette femme ?

Régine 09/06/2008 18:05

Je partage avec le personnage le bonheur du  train. C'est plus qu'un simple voyage en train... "le bruit du temps sur les rails, sentir filer la terre comme le ciel, se laisser aller d’espace en espace et revisiter au couchant les villes lumières...les regards songeurs ou distrait des autres voyageurs..." J'adore ce passage.

Marie-Catherine 09/06/2008 13:15

Je l'entends ce train, je le vois ce wagon , et je me demande où ils mènent vraiment...