Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2008 6 08 /03 /mars /2008 00:03
Taslima-image.jpg

Le moi souffrant

Je garde un marteau secret au fond de mon cœur !

Il me sert à morceler tes rêves, à les démonter,

En espérant y accéder, je les transforme en eau,

Puis je les bois. Boire les rêves, j’adore ça.

Les rêves sont de lourdes pierres,

Avec, je ne peux pas jongler, je ne peux ni les caresser,

Ni les jeter au loin dans la jungle,

De ces pierres je ne peux rien faire, et pourtant

Tes rêves m’enthousiasment tant et tant que

Ma peau se couvre de la lèpre du bonheur,

Je meurs dans la souffrance de ce bonheur.

Il y a un récipient vide au fond de mon cœur.

Dedans, il n’y a absolument rien,

La nuit, j’entends cliqueter tout ce rien.

Ce bruit qui m’endort me réveille aussi.

Dedans, il n’y a rien.

Mais mieux vaut pour moi qu’il n’y ait rien !  


Extrait de "Poèmes d’amour et de combat" de Taslima Nasreen, aux Editions Librio

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article

commentaires

EmmaBovary 08/03/2008 20:28

Un beau texte, troublant, plein de mélancolie...

danielle 08/03/2008 20:22

Je ne connaissais pas les poèmes de Taslima Nasreen. Ils méritent en effet dêtre mis à l'honneur.