Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 10:42

Afgha-image-copie-1.jpg

Il y a peu de chance que vous y soyez jamais allé. Ou peut-être n’y avez-vous séjourné que le temps d’une pellicule photo ? Ou d’une randonnée télévisuelle ? L’Afghanistan vous connaissez bien sûr ! Mujâhidins, Buzkashi, Loya Jirga, Tâlebân, Chadri, Hashish, Bazar, peuplent vos rêves… A votre réveil, vous ne savez plus trop de quoi il en retourne, les images masquent les mots… Qu’importe, le livre d’Ingrid Thobois vous permet de ressouder vos souvenirs sans avoir à vous soucier de leur exactitude. Vous allez laisser courir votre imagination soit, mais n’est-ce pas ainsi que vous avez appris à voyager ? Je vous entends sourire et pourtant vos yeux brillent, la lumière de Mazâr-i-Sharif vous accroche et Massoud n’est pas loin, toujours en résistance quelque part dans les neiges éternelles. Vous n’en êtes qu’à votre première théière, votre première boule de cannabis et vous voilà déjà en train d’éprouver les reliefs de cette terre farouche, de respirer ses saveurs ensorcelantes, de vous hasarder sur ses pistes brûlantes et lumineuses, de croiser en chemin des figures d’un autre siècle, d’entendre ces légendes qui courent par les montagnes, de caresser quelques uns de ses joyaux patiemment ciselés dans la roche, de faire bouillir votre sang dans un combat insensé ou encore de vous laisser aller dans l’ineffable lenteur du temps.

Ce livre vous fera revivre une illusion peut-être. Mais quelque chose d’imprévu viendra aiguillonner vos pensées enfouies et nul doute que l’escapade réveillera en vous certaines de ces émotions sublimes qui font perdre l’équilibre. C’est à ce moment là, dans cette position hasardeuse qu’il vous faudra affronter l’exubérance, le débordement, vous exposer à l'échappée de vos désirs…vous aurez toutes les peines du monde à vous fier aux mots qui disent le doute, le manque et l’éparpillement de votre cœur… Vous ne saurez dire exactement les noms, les dates, les lieux au risque d’être pris par le regret ou la douleur, mais vous ne chercherez pas à prendre congé, chaque page, chaque phrase, chaque mot peut-être, viendra rappeler ces promesses insensées que vous aviez soutenues haut et fort quand votre soif d’absolu et votre appétit d’aventures vous faisaient prendre la vie à bras le corps. Défaire le monde pour le parfaire, disiez-vous alors. Et voilà que porté par le souffle héroïque d’un amour inédit, vous balayez d’un revers l’énigme de vos rides pour aller chercher encore et encore une histoire qui tienne la route...

Le roi d’Afghanistan ne nous a pas mariés d’Ingrid Thobois aux Editions Phébus, 148 pages, 13,50€

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans chroniques littéraires
commenter cet article

commentaires

Patrick 26/01/2008 23:03

Ravi que ces quelques lignes puissent offrir quelques espoirs...En cadeau pour ton ami(e) Stéphane, un extrait du roman, pour continuer à aller de l'avant...N’être qu’un éphémère courant d’air peut se révéler grisant : on se ferait presque adouber chevalier pour le simple mérite d’avoir accepté de n’être rien. Mais la gloire d’un instant se dilue, et les frissons reviennent cavaler sur l’échine. Tout de même, on souhaiterait que le monde fasse un peu plus sens. On bataille, on chemine, on cherche l’accès des sentiers merveilleux où se cachent les amours qui ne connaissent pas de fin. En pleine quête d’éternité, on s’aperçoit que tout finira. Je voudrais être ce soir une planète, une étoile : l’une ou l’autre de ces choses qui ont la vie un peu moins courte. ...

Stéphane Laurent 26/01/2008 21:20

Merci pour ce beau conseil de lecture. Il m'intéresse tout particulièrement, car une personne qui m'est assez proche est d'origine afghane. Elle a fui ce pays au moment de la guerre et rêve depuis d'y retourner vivre...