Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 11:36

commerce-image.jpg


Il n’y a pas trente six façons de se rendre au café Calipso, soit vous connaissez l’adresse et hop vous êtes reçu avec les honneurs, soit vous passez par les services d’un limier, vous savez celui qui aime par dessus tout escorter les internautes, et vous le mandatez pour trouver votre chemin. Sauf que celui-ci affectionne particulièrement les raccourcis obscurs et que les risques d’égarement y sont nombreux. Exemples de requêtes adressées ces derniers jours au grand détective :

Comment trouver une peinture non salissante pour repeindre les murs ?

En combien de temps perd-t-on ses cheveux ?

Comment éviter que les marches en bois craquent ?

Quels sont les coins à champignons à Vierzon ?

Où trouver une idée pour créer un pion d’échec non figuratif ?

Comment réparer une erreur d’amour ?

Destinataire incertain de cette dernière interrogation, nous allons malgré tout tenter d’y apporter nos lumières. 

Avant d’entreprendre quoi que ce soit, il convient de chercher à comprendre comment fonctionnent toutes ces choses de l’amour. Tout d’abord, il apparaît nécessaire de consulter et de comparer les multiples notices explicatives proposées par les spécialistes. Une fois bien au fait des règles et des méthodes d’application, lire attentivement les possibles causes du dysfonctionnement puis effectuer les vérifications de routine pour tenter d’identifier et de corriger le problème. Exemples :

L’objet de votre amour ne s’allume plus : votre étendard n’est pas correctement enflammé ou hors tension.

Le bouton de vibration clignote en rouge : retirez votre étendard puis représentez-le après avoir vérifié sa compatibilité.

L’objet de votre amour ne répond pas aux stimulations : votre étendard est déchargé.

L’étendard n’est pas enfoncé jusqu’au bout : veillez à introduire correctement votre étendard.

L’objet de votre amour est en surchauffe : réglez votre flamme conformément aux instructions.

Le réceptacle est trop plein : contrôlez le débit de votre étendard.

L’objet de votre amour est froissé ou chiffonné : ajustez les dimensions de votre étendard, compressez-le si besoin.

Il y a trop de jeu entre l’objet de votre amour et votre étendard : reliez les entrées et les sorties comme indiquées sur le schéma..

L’objet de votre amour est surchargé : l’usage à des fins professionnelles n’est pas conforme. En tout état de cause évitez de l’allumer et de l’éteindre si cela n’est pas nécessaire.

On peut bien entendu consulter d’autres manuels et envisager la question de la réparation du côté du rachat, de l’indemnisation, de la pénitence, de l’expiation ou pourquoi pas de l’économie libidinale, mais il nous faut garder à l’esprit que l’amour est le lieu de l’oubli du monde, l’objet de toutes les échappatoires et d’une infinité de méprises et que finalement ce coin de l’âme fixé entre tendresse et sensualité ne s’exprime réellement qu’à l’endroit de la plus grande altérité.

Le débat est ouvert.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick L'ECOLIER - dans calipso expression
commenter cet article

commentaires

Macada 21/11/2007 17:09

" Mon Dieu, quel bonheur ! Mon Dieu, quel bonheur D'avoir un mari qui bricole Mon Dieu, quel bonheur ! Mon Dieu, quel bonheur D'avoir un mari bricoleur "

Franck 19/11/2007 12:30

Merci pour ces instructions quant à l'utilisation de l'étandard avec l'objet de son amour; je dirais que c'est une question d'ori-flamme.