Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 18:47

saleattente-poeme-image.jpg

 

La nouvelle de Patrick Essel " Sale attente " poursuit son petit bonhomme de chemin ; après une première édition sur ce blog en décembre dernier, elle a été dernièrement mise en voix par Nicole Amann sur le site Bonnes Nouvelles et publiée dans le numéro 40 de la revue " Les hésitations d’une mouche ". C’est en écho à sa lecture que Gilles-Marie Chenot a écrit le poème qui suit. Merci.

Apprentissage des langues


L'enfant de Bab El Oued commence à parler
Dans la réconciliation du couple
Quand la femme apprend
A tuer les désirs morbides
Qui polluent sa bouche
Le rayonnement de l'homme
Resplendit alors dans son ouvrage
Le parant de lueur pourpre
Stance immaculée de nouveau-né
Au parfum cru d'imaginaire

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
LES PERES<br /> <br /> Il y a père et père<br /> Mais l'enfant nait toujours d'une mère<br /> Spécialisée en imagerie médicale<br /> Quand le père putatif la regarde<br /> Et qu'elle le dépouille de sa virilité<br /> Supposée<br /> L'enfant découvre le visage maternel<br /> Qui recouvre la mémoire<br /> Dans le renversement du support<br /> Et l'abandon à la confiance armée
Répondre
M
L'enfant qui commence à parler<br /> Si son père muet occupé à survivre<br /> Jaloux de cet infans qui lui pique la mère<br /> Le laisse sans paroles modèle et enjeu<br /> Comment peut-il donc faire?
Répondre